Vivez l’aventure
Plus de 25 ans d’expertise et d’expériences
Expertise locale aux normes globales

Whittalls Travels crée des voyages de luxe sur mesure au Sri Lanka pour les voyageurs venus du monde entier. Un pays riche et complexe, le Sri Lanka offre une diversité d'expériences, allant de plages immaculées aux eaux d'un bleu profond, en passant par les montagnes verdoyantes et les forêts tropicales luxuriantes imprégnées d'histoire ancienne et de cultures vibrantes.

Les tours

  • Haut de Gamme

    Sri Lanka est une île qui se comprend une variété des options pour les voyageurs de Haut de gamme, des hébergements, des visites personnalisées et des expériences luxuriants offrent un luxe e...

    Lire la suite
  • La vie Sauvage

    Sri Lanka est réputé pour la flore et de faune diversifiées réparties sur toute l'île. Le pays est bennée de forêts majestueuses et de jungles exotiques, de sanctuaires et de parcs nationaux...

    Lire la suite
  • Aventure

    Sri Lanka est un haut lieu des expériences d'aventure. Faites votre choix, parmi des randonnées sur des terrains pittoresques et difficiles, commencez les voyages à partir de monuments et de mon...

    Lire la suite
  • Romantique

    Où étiez-vous la dernière fois que vous êtes tombé amoureux de cette personne spéciale? Ou le moment où vous avez décidé que cet amour durerait toute votre vie - et il n'y avait rien de mi...

    Lire la suite
Province du Nord
L’arbre Baobab plus de 700 ans
Le temple Ketheeswaram
Le temple Nagadeepa
Plage de Casuarina
Le temple Nainativu Nagapooshani Amman Temple
Parc national de Wilpattu
Le Fort du Jaffna
Dambakola Patuna
Le temple de Kadurugoda
Temple de Keeramalai
Nilavarai Bottomless Well
La Bibliothèque de Jaffna
Cathédrale Sainte-Marie
Point Pedro
Elephant Pass
Le temple d’Hindou-Nallur
L’arbre Baobab plus de 700 ans

Situé à seulement 1,2 km au nord-est de la ville de Mannar, à Pallimunai, ce baobab aurait été planté par des commerçants arabes il y a environ 700 ans. Lorsque des commerçants d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient ont amené des chameaux au Sri Lanka, ils ont également amené les baobabs pour les nourrir. Bien que les chameaux ne soient plus présents au Sri Lanka, les baobabs sont, bien qu'en petite quantité, autour de Mannar, Jaffna et Puttalam. Ces grands arbres sont parfois appelés «arbres d'éléphants» en raison de la ressemblance de l'écorce avec la peau d'éléphant.

Bien qu'il ne soit pas originaire du pays, le baobab est devenu un élément essentiel de la biodiversité de Mannar, où la majeure partie des baobabs sri-lankais poussent. Il vaut bien une visite, à Mannar, pour voir cet immense monument historique.

Le temple Ketheeswaram

Cet ancien temple hindou est situé à Mannar, surplombant l'océan. Les érudits ne sont pas d'accord sur l'origine exacte du temple, mais la première trace connue du temple remonte au 6e siècle avant notre ère. Tout au long de sa longue histoire, le temple a été détruit, reconstruit et détruit à nouveau. À la fin du 19e siècle, des fouilles archéologiques ont trouvé certaines des idoles originales de Shiva Linga (représentation du Seigneur Shiva) et hindoue, ce qui a incité les hindous locaux à plaider pour la reconstruction du temple sur ce site. Le temple actuel a été construit en 1903, et depuis lors, les découvertes archéologiques et historiques sur la région ont encore plus mis en lumière l'importance ancienne du temple.

À l'époque moderne, le temple a construit un réservoir d'eau à proximité et possède un étang, qui ont tous deux une importance religieuse pour les milliers de pèlerins qui viennent à Ketheeswaram chaque année.
Les temples hindous ferment dans l'après-midi, donc les visiteurs sont encouragés à y aller le matin ou le soir, pour vivre une expérience totalement immersive.

Le temple Nagadeepa

Le temple de Nagadeepa est situé sur l'île de Nagadeepa, à environ 30 km de la ville de Jaffna. Ce temple se trouve sur le site de la deuxième visite du Seigneur Bouddha au Sri Lanka, selon la légende. Ici, le Seigneur Bouddha a arbitré une dispute entre deux rois Naga et a empêché une bataille entre leurs armées. L'ancien temple a été détruit, et un temple moderne et un stupa ont été reconstruits ces dernières années. Contrairement à de nombreux autres stupas au Sri Lanka, le stupa de Nagadeepa est peint en argent pour protéger le stupa de calcaire des vents marins. Le temple de Nagadeepa est l'un des 16 lieux les plus sacrés du Sri Lanka pour les bouddhistes et attire chaque année des milliers de pèlerins.

Les visiteurs du temple de Nagadeepa verront un immense bazar reliant ce temple bouddhiste à un temple hindou à proximité, servant des rafraîchissements, des souvenirs et des offrandes religieuses à utiliser dans les deux temples.

Plage de Casuarina

La plage la plus connue à la côte de nord du Sri Lanka, la plage de Casuarina a créé après des arbres de Casuarina. Cette plage est très populaire pendant le week-end, De plus il est préférable de le découvrir tôt un jour de semaine et les visiteurs peuvent payer le pêcheur local pour vous emmener dans les eaux de l’océan - à environ 2-3 km de la plage - pour une baignade plus isolée dans les eaux entre le point le plus au nord du Sri Lanka et la côte la plus au sud de l'Inde.

Le temple Nainativu Nagapooshani Amman Temple

Situé près de la pointe nord du Sri Lanka, sur le détroit de Palk, le temple Nainativu Nagapooshani Amman est dédié à la déesse Parvati. Ce site est mentionné dans la littérature tamoule et hindoue depuis l'Antiquité, mais la structure actuelle remonte à 1720 CE Le temple a pris de l'importance après que le philosophe hindou du 9ème siècle, Adi Shankaracharya a identifié le temple comme l'un des 64 Shakti Peethams (sanctuaires axés sur la déesse) ). La légende raconte que la femme de Lord Shiva, Gauri, s'était sacrifiée lorsqu'elle a réalisé la haine de sa famille envers son mari bien-aimé. Lord Shiva, dévoré par le chagrin, porta le corps de Gauri sur ses épaules et courut à travers le monde. Dans cet acte, le corps de Gauri est tombé à 64 pièces dans diverses parties du monde. On dit que les bracelets de cheville de Gauri sont tombés sur le site du temple d'Amain Nainativu Nagapooshani, c'est pourquoi l'imagerie des bracelets de cheville est si répandue dans ce temple.

Le temple Nainativu Nagapooshani Amman est un endroit populaire pour les pèlerins et les visiteurs. Le temple accueille environ 1 000 visiteurs par jour, 5 000 en vacances et plus de 100 000 pendant le festival annuel de Mahostavam. De nombreuses fêtes et festivals moins connus sont célébrés dans ce temple, car il s'agit d'un site centré sur la déesse, et les visiteurs devraient donc y aller pendant les festivals pour voir une vue unique sur les célébrations hindoues.

Parc national de Wilpattu

Wilpattu est un parc national qui borde les frontières nord-ouest du Sri Lanka et est surtout connu pour sa collection de lacs naturels - près de 60 lacs forment des grappes écologiques qui abritent un certain nombre d'espèces de flore et de faune. Ses repères topographiques comprennent trois types de végétation distincts - l'herbe salée bordant la plage, les broussailles de mousson et une épaisse canopée de forêts de mousson denses pendant que vous vous aventurez plus à l'intérieur des terres.

Se cacher dans cette végétation et ce paysage aride est le résident le plus renommé de ce parc: le léopard secret. Mais Wilpattu abrite également une grande collection d'oiseaux migrateurs et endémiques, ainsi que des reptiles dont le crocodile agresseur et le python indien.

L'accès à Wilpattu se fait depuis Colombo via Negombo, Chilaw et Puttalam. Vous aurez besoin d'un permis pour accéder au parc.

Le Fort du Jaffna

Le fort hollandais de Jaffna était à un moment donné l'un des plus grands forts du Sri Lanka. Construit par les Portugais en 1619, il a ensuite été agrandi par les Hollandais en 1680. Le fort a été construit par les Britanniques au XVIIIe siècle, bien que le fort lui-même ait été construit et que les contributions britanniques aient été principalement apportées aux bâtiments à l'intérieur du fort.

À l'intérieur du fort, des reliques anciennes, des poteries médiévales, des inscriptions Chola, des pièces de monnaie romaines et des vestiges de temple ont été trouvés. Le fort est maintenant en ruines, et ce n'est que grâce aux découvertes archéologiques et aux archives historiques obscures que les érudits ont pu reconstituer l'histoire du fort. Les visiteurs devraient faire un peu de recherche avant de visiter, pour voir à quel point le fort était immense à son apogée. Avec un peu de connaissances, les visiteurs peuvent vraiment apprécier l'ampleur et l'histoire du fort hollandais de Jaffna.

Dambakola Patuna

Situé sur la côte de Jaffna, Dambakola Patuna est l'un des principaux sites bouddhistes du Sri Lanka. C'est le site où la fille du roi Ashoka, Sanghamitta, a atterri au Sri Lanka avec le jeune arbre sacré de l'arbre Bo sous lequel le Seigneur Bouddha a acquis l'illumination. Ce jeune arbre a ensuite été planté à Anuradhapura par le roi Devanampiyatissa, mais ce site a toujours une signification religieuse pour la communauté bouddhiste sri lankaise. Le temple d'origine a été détruit au fil du temps, mais le temple a depuis été reconstruit par la marine sri-lankaise.

Dambakola Patuna propose désormais des guides de la marine amicaux pour expliquer l'histoire et l'importance du temple pour les bouddhistes sri-lankais. Les visiteurs sont invités à venir au temple pour en savoir plus sur l'histoire du bouddhisme et apprécier le long voyage du bouddhisme sri-lankais et ses artefacts de l'Inde ancienne à l'île. La marine entretient également les terrains autour du temple, ainsi qu'un café, pour que les visiteurs puissent profiter des vagues et de la plage paisible autour de Dambakola Patuna.

Le temple de Kadurugoda

Cet ancien temple bouddhiste est l'un des rares sites bouddhistes de la péninsule nord de Jaffna. Bien que le temple n'existe plus, les 20 stupas sur le site sont eux-mêmes une histoire de promenade. Les stupas ont été fouillés en 1917 par Paul E. Pieris, qui a affirmé qu'il y avait au moins 56 stupas, bien que seulement 20 aient été fouillés et soient visibles pour les visiteurs. De plus, des fouilles ont produit les ruines de la salle du sanctuaire, des tuiles anciennes, des pièces de monnaie anciennes et des statues du Bouddha. Certains de ces objets ont trouvé leur chemin jusqu'au Musée national de Colombo, et d'autres se trouvent dans les archives des institutions archéologiques.

L'affirmation de Pieris selon laquelle il y a 56 stupas donne du crédit à la légende selon laquelle 60 moines bouddhistes qui ont quitté l'Inde en raison de la persécution, ont trouvé refuge au Sri Lanka. Ces moines ont reçu des champignons empoisonnés, et ils sont tous décédés, et 60 stupas ont été construits sur ce site. Alors que les érudits nient toute crédibilité à l'histoire, les visiteurs l'entendront et peut-être quelques légendes supplémentaires des guides locaux.

Temple de Keeramalai

Le temple Keerimalai est dédié au dieu hindou Shiva et amène des passionnés et des visiteurs du monde entier dans cette zone nord de la péninsule de Jaffna. Le temple Keerimalai et les sources adjacentes sont l'un des plus anciens lieux saints de la région. L'âge précis du temple est inconnu, mais les archives historiques montrent que ce temple a été restauré au 6ème siècle C.E. Le temple a été détruit par les Portugais en 1621, puis reconstruit à la fin du XIXe siècle par la communauté locale. Il a de nouveau été détruit par un incendie en 1912 et a été reconstruit. Keerimalai occupe une place spéciale dans la communauté pour sa résilience et son spiritisme mystique attribué au temple Keerimalai.

À côté du temple se trouvent les sources chaudes, longtemps considérées comme curatives. D'anciens réservoirs ont été construits autour des sources, qui se trouvent juste à côté de la plage de sable. De vieilles marches en pierre conduisent les visiteurs dans les piscines d'eau claires et chaudes en dessous. Les réservoirs sont séparés pour les hommes et les femmes, et les visiteurs utilisent toujours les ressorts pour soigner les petits maux ou simplement pour nager.

Nilavarai Bottomless Well

Petite ville sans prétention du district de Jaffna, le puits sans fond de Nilavarai est un joyau caché. Littéralement de la couleur de la topaze, le puits sans fond est enveloppé de mystère et d'intrigue. La structure du puits elle-même est ébréchée et friable, mais l'eau à l'intérieur est fraîche, croquante et claire. Les habitants utilisent ce puits comme un lieu de loisirs et accueillent les visiteurs qui viennent profiter du puits.

L'une des légendes entourant ce puits est qu'il a été créé lorsque Rama et Sita (les personnages principaux de l'histoire mythique hindoue, le Ramayana), où en revenant du Sri Lanka en Inde, Sita a été submergée par la soif. Rama a tiré une flèche dans le sol et ce puits est apparu. Les habitants adorent discuter de leur puits mystérieux avec les visiteurs, leur parler des diverses plongées et expériences que les gens ont faites au fil des ans pour déterminer la profondeur du puits. Il y a beaucoup de légendes sur le puits, alors préparez-vous aux histoires des habitants - écoutez courtoisement et vous êtes prêt pour un fil. Quelle que soit l'histoire, la légende ou la vérité, le puits sans fond de Nilavarai mérite une visite.

La Bibliothèque de Jaffna

Construite en 1933, la bibliothèque de Jaffna était à un moment la plus grande bibliothèque d'Asie et détenait la plus grande collection de littérature tamoule au monde. Cela comprenait des manuscrits anciens écrits sur des feuilles de palmier. Reconstruite en 2001, la bibliothèque propose une multitude de programmes pour les membres de la communauté et s'est encore une fois consolidée en tant que centre communautaire. Malheureusement, la majeure partie de la collection est perdue à jamais, mais les visiteurs trouveront toujours une histoire et une signification intéressantes à la bibliothèque.

Cathédrale Sainte-Marie

À quelques pas du fort de Galle, la magnifique cathédrale Sainte-Marie se trouve au sommet d'une petite colline dans la ville de Galle. Construite en 1874, cette cathédrale est depuis un point de repère. La cathédrale est encore très utilisée, et la messe a toujours lieu tous les jours en cinghalais et en anglais et attire des foules énormes. La magnifique cathédrale de style européen s'intègre parfaitement à l'architecture éclectique de Galle. La cathédrale a très bien documenté son histoire, et les visiteurs peuvent voir de vieilles photographies en noir et blanc de la cathédrale à l'intérieur, ainsi qu'en savoir plus sur les guides locaux.

Point Pedro

La pointe la plus septentrionale du Sri Lanka, la ville de Point Pedro est une plage tranquille, où, par temps clair, on dit que l'Inde peut être vue depuis les plages de sable. Point Pedro a toujours été une importante ville de navigation et de commerce, avec un port utilisé par d'anciens commerçants, les Hollandais, puis les Britanniques. Le phare de Point Pedro est un site célèbre et facilement accessible depuis la plage de Munai. Les eaux le long de la plage de Point Pedro sont généralement plus calmes que la plupart des plages du Sri Lanka, ce qui en fait un endroit idéal pour une baignade et la plage de sable claire est un endroit attrayant pour les familles pour passer une journée.

Elephant Pass

Une parcelle de terre étroite mais cruciale qui relie le continent sri-lankais à la péninsule nord, Elephant Pass abrite également le plus grand champ de sel du Sri Lanka. Le nom vient du langage moderne des brumes du passé: entre le 3ème siècle avant notre ère et le 19ème siècle après JC, cette bande de terre a été utilisée pour rassembler des éléphants en route vers l'Inde. Aujourd'hui, il abrite des monuments de guerre, des bases militaires et de grands échassiers attirés par les plages de sable blanc.

Elephant Pass est une brève escale sur le chemin de la péninsule de Jaffna.

Le temple d’Hindou-Nallur

Le Nallur Kovil (temple), dédié au Seigneur hindou Murugan, est l'un des sites hindous les plus célèbres du Sri Lanka, et à 3 km de la ville de Jaffna. Nallur Kovil respecte un horaire quotidien strict et les visiteurs sont encouragés à voir les rituels de prière du matin ou du soir, qui sont les rituels quotidiens les plus élaborés.

Le temple d'origine a été fondé en 948 de notre ère, avec de nombreux ajouts et modifications à travers l'histoire. La quatrième forme actuelle du Temple a été construite en 1734 de notre ère par Ragunatha Maapaana Mudaliyar, dont les descendants sont restés les gardiens du temple, héritage familial qui a fait de Nallur Kovil l'un des temples hindous les plus importants du Sri Lanka. La façade rouge et blanche du temple a été reproduite dans les temples du monde entier et est un visuel emblématique du nord du Sri Lanka.

Nallur Kovil accueille également certains des plus grands festivals hindous, dont le célèbre Ther Thiruvulla (Chariot Festival). Les visiteurs verront des milliers de fidèles affluer à Nallur Kovil pour ce festival plein de couleurs et de spectacles. Ce festival se déroule pendant 25 jours, culminant avec la procession d'une statue de Lord Murugan dans un énorme char en bois, transporté lentement dans la ville de Nallur par des hommes vêtus de sarongs. Les rituels sacrés sont exécutés par des prêtres au sommet du char, et des chants, des chants et des représentations de dévotion par la foule dans la rue.

Province du Centre-Nord
Mihintale
L'excursion au Village-Hiriwaduna
Parc national de Minneriya
Parc national de Kaudulla
Parc national de Wasgamuwa
Hurulu Eco Park
Saseruwa
Medirigiriya Vatadage
Anuradhapura
Polonnaruwa
Mihintale

c’est un site au nord du Sri Lanka, où aurait eu lieu la fameuse rencontre entre le roi Devanampiva Tissa et les émissaires d'Asoka (Mahinda et l’équipe) qui selon la légende a importé le bouddhisme dans l'île. Le site serait né de la commémoration de cette rencontre, on y aurait fondé une des plus anciennes Dagobas (Stupa) de l'île. Mihintale est devenu depuis, un haut lieu du bouddhisme. Il est considéré comme le berceau du bouddhisme sri lankais. Pour gravir la montagne de Mahinda, un escalier de pierre, constitué de 1840 marches a été construit. Ces marches conduisent au sommet en 3 étapes. Sur le 1er plateau, le Kantaka Cetiya frappe par la simplicité de sa structure, sur le 2ème plateau, des vestiges d'édifices monastiques existent encore. Et enfin sur le 3ème plateau, objet d'une vénération particulière, car d'après la légende, c'est ici que le bouddha médita. A cette hauteur (300 mètres), la vue sur la région est magnifique « une vue à couper le souffle ». 

L'excursion au Village-Hiriwaduna

Il est situé à 2km (5 minutes de la ville d’Habarana) sur un lac artificiel, où ses villageois vaquent à leurs occupations quotidiennes. La randonnée à travers ce village typique du Sri Lanka est une incroyable opportunité unissant la nature et la culture. La randonnée commence par une promenade en char à bœufs à travers le village et la forêt et est suivie par une  traversée du lac sur une pirogue à balancier.

Parc national de Minneriya

Il y a un endroit ici où les éléphants se rassemblent par dizaines, attirés par les prairies abondantes qui poussent à la surface d'un ancien réservoir artificiel - c'est une vue d'une carte postale. Cela ne peut sûrement pas être un événement régulier dans ces régions? Mais il est. Pour le parc national de Minneriya - construit vers 300 après JC - est devenu un terrain d'alimentation uniquement pour les grands mais aussi pour les petits, les ailés, les écailles et ceux qui vivent sous l'eau: plus de 20 espèces de mammifères, 9 variétés d'amphibiens, 25 reptiles, 26 poissons et plus de 70 espèces de papillons sont attirés par ce miracle créé par l'homme.

Le parc est situé dans la zone sèche du pays, dans la province du Centre-Nord, et est accessible à Colombo par la route Habarana - Polonnaruwa. Les visiteurs doivent obtenir un permis pour accéder au parc.

Parc national de Kaudulla

Il était une fois parmi de nombreux anciens réservoirs artificiels, le parc national de Kaudulla est depuis devenu un véritable écosystème pour une variété de plantes et d'animaux. La zone est maintenant une zone importante pour les oiseaux (ZICO), attirant bien plus de 160 espèces distinctes, y compris de grands oiseaux aquatiques tels que les pélicans à bec tacheté et les adjuvants de moindre importance.

Le parc est accessible depuis Colombo via Polonnaruwa.

Parc national de Wasgamuwa

S'étendant sur les districts de Matale et Polonnaruwa, le parc national de Wasgamuwa abrite une faune abondante et des plantes endémiques. Wasgamuwa, grossièrement traduit, signifie «bois d'ours paresseux» et se caractérise par une topographie assez plate, avec la plus haute élévation de 500 m sur la colline Sudu Kanda. Ce paysage plat, combiné avec deux rivières faisant office de frontières - le Mahaweli Ganga est la frontière orientale du parc tandis qu'Amban Ganga à la frontière ouest - en fait un terrain de camping idéal: les campings dispersés à travers le parc donnent aux visiteurs l'occasion de découvrir le parc. grandeur de près.

De la faune, le parc abrite de nombreuses espèces endémiques dont le langur à face violette et le macaque toque; l'homonyme du parc, l'ours paresseux, quant à lui, est un spectacle rare.

Le parc est accessible depuis plusieurs attractions touristiques plus populaires, notamment des sites du patrimoine mondial tels que Kandy et Polonnaruwa.

Hurulu Eco Park

Situé dans la réserve forestière de Hurulu, le Hurulu Eco Park propose aux visiteurs des safaris en jeep dans le parc. Le parc abrite un certain nombre d'espèces endémiques au Sri Lanka, notamment des éléphants, des léopards, des chats tachetés de rouille, des oiseaux de la jungle sri lankaise et la tortue étoilée indienne. Le parc est accessible via sa ville la plus proche, le site du patrimoine mondial Anuradhapura.

Saseruwa

Situé à environ 11 km à l'ouest d'Aukana, le site de Saseruwa abrite une ancienne statue inachevée du Seigneur Bouddha. Cette statue est enveloppée de mythologie, certains disent qu'en sculptant la statue de Saseruwa, une énorme fissure au milieu est apparue, forçant les sculpteurs à abandonner ce site et à recommencer à Aukana. Une autre légende raconte que les statues Saseruwa et Aukana ont été sculptées par un maître et son apprenti, afin de voir qui finirait premier, c'est pourquoi Saseruwa, la statue de l'apprenti, est restée inachevée.

La statue du Bouddha Saseruwa est sculptée directement dans le gros rocher derrière elle et aurait été une fois logée dans une maison d'image. Le sanctuaire voisin, un monastère du IIe siècle avant notre ère et d'autres bâtiments ont depuis longtemps été détruits, mais leurs ruines donnent toujours aux érudits et aux visiteurs un aperçu du passé. Depuis lors, deux grottes le long du chemin menant à la statue de Saeruwa ont été converties en maisons d'images, contenant de plus petites statues du Seigneur Bouddha, ainsi que des peintures murales. L'une de ces maisons troglodytes abrite une statue de Bouddha couchée de 12 mètres de long. À proximité, les visiteurs peuvent voir un ancien arbre Bo, un jeune arbre de l'arbre sacré Sri Maha Bodhi planté à Anuradhapura. Saseruwa est un mélange unique d'histoire, de religion et de légende, et mérite un arrêt pour tout visiteur.

Medirigiriya Vatadage

Medirigiriya est un petit hameau au large de la ville de Polonnaruwa, classée au patrimoine mondial, et est surtout connue pour son imposant Medirigiriya Vatadage, un ancien temple qui subsiste encore aujourd'hui. Ce chef-d'œuvre architectural date de près de deux millénaires et était, à son faste, très admiré par les anciens visiteurs du monde entier.

La ville et le Medirigiriya Vatadage sont accessibles depuis la ville la plus proche, le site du patrimoine mondial Polonnaruwa.

Anuradhapura

Anuradhapura – La première capitale du Sri Lanka, Anuradhapura, située dans le Triangle Culturel de la province du Nord-Ouest, a été la plus grande cité monastique de « l'ancien monde ». Elle fut la capitale royale de plus de 100 rois. Fondée à l'origine par un ministre appelé Anuradha, au 4ème siècle avant JC, elle devint la capitale du Sri Lanka. 2 siècles plus tard, après une histoire, longue et parfois sanglante, elle fut abandonnée en 1073 et, aujourd'hui, le plus important site religieux et culturel à Sri Lanka. Les vestiges de Mahavihara, le premier temple, qui fut le siège du bouddhisme Theravada (bouddhisme du Sud), nommé Thuparamaya, fut construit par le roi Devanam Piyatissa en 250 avant notre ère, le Jetawanarama, (Stupa la plus grande d’Anuradhapura) et plusieurs autres temples qui peuvent être visité. On peut aussi voir, une branche de l’arbre Bo Budda Gaya, en vertu de laquelle le Seigneur Bouddha atteint l’illumination, il fut apporté à Sri Lanka par la fille du roi Dharmasoka, la princesse Sangamitta, cette branche est, toujours de nos jours, à Anuradhapura.

Polonnaruwa

Polonnaruwa est la 2ème grande capitale historique de l'île. Ses temples et ses palais, dont les vestiges s'étirent sur plusieurs kilomètres le long de la rive d'un grand lac, sont tous, l'œuvre, d'un seul roi, Parakrama Bahu, entre 1153 et 1186. Cette citée symbolise à la fois la renaissance de la civilisation cinghalaise et ses derniers éclats. Après l'invasion de l'île par les Tamouls et la destruction d'Anuradhapura, c'est le Roi Vijaya Bahu qui chassa les tamouls et qui installa sa nouvelle capitale à Polonnaruwa. Mais c'est Parakrama Bahu qui lui donna son heure de gloire, avant que celle-ci tombe dans l'oubli et soit engloutie par la jungle. Les vestiges monumentaux de la fabuleuse cité-jardin sont impressionnants. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Polonnaruwa s’étend sur 22 hectares et présente de nombreux monuments encore bien conservés, dont le Gal Vihariya, qui regroupe 4 colossales bouddhas sculptés dans la paroi rocheuse.

Les attraction de Polonnaruwa:

Parakrama Samudraya, réservoir peu profond et superficiel, consistant de trois réservoirs séparés connectés par des canaux étroits.

Poth Gul Vehera, complexe abrite les vestiges d'un temple circulaire qui aurait servi de bibliothèque pour entreposer des écrits sacrés et une statue géante (Poth Gul Statue). Cette statue, dite « du Sage », représente le roi Parakrama Bahu Ier, l'un des monarques les plus célèbres pour le progrès qu'il engendra : tous les travaux d'irrigation du Sri Lanka furent entamés sous son règne.

Raja Saba Mandapaya, edifiee par le roi Parakramabahu, cette structure est placée devant le palais. Construit sur 3 couches de roche solide, la première couche est décorée d'éléphants taillés chacun dans une position différente. La deuxième est taillée avec les des lions et la dernière avec les images de "Wamana". 

Palais Royale de Nissanka Malla, un treillis en pierre, imitation d'une clôture, qui entoure un minuscule dagoba cerné de piliers de pierre en forme de volutes figurant des tiges de lotus Palais Royale de Parakramabahu, ensemble de vestiges, ce quadrilatère du palais royal, construit par le roi Parakramabahu 1er. On peut y voir le palais royal, qui comportait une tour de sept étages avec des murs de 3m d'épaisseur, et plus de 1000 pièces. A côté se trouve la salle d'audience, pavillon avec une frise d'éléphants qui court sur le soubassement. De superbes lions se dressent en haut des marches. A l'angle sud est se trouvaient les bains du prince qui représentaient une mâchoire de crocodile. 

Province du Nord-Ouest
Yapahuwa
Zone humide d'Anawilundawa
Fort néerlandais de Kalpitiya
Église réformée néerlandaise de Kalpitiya
Église Sainte-Anne
Plage de Kalpitiya
Observation des mammifères marins
Yapahuwa

L'importance de Yapahuwa peut être vue dans tout le Sri Lanka, même lorsque personne ne connaît son nom. Yapahuwa est une ancienne forteresse rocheuse et plus tard un monastère construit au 13ème siècle par le roi Bhuvenakabahu. Cet ancien site se trouve carrément entre Kurunegala et Anuradhapura, choisi par le roi pour protéger la relique des dents de l'invasion et de la bataille. Yapahuwa se trouve au sommet d'une énorme roche de granit, entourée de plaines en dessous. C'est l'une des découvertes archéologiques les plus importantes, en plus de l'histoire de l'invasion, de la bataille et de la religion, les anciennes pièces chinoises trouvées à Yapahuwa ont mis en lumière les relations culturelles et commerciales que le Sri Lanka entretenait dans les temps anciens. La caractéristique la plus célèbre de Yapahuwa est probablement les deux lions de granit massifs flanquant la longue cage d'escalier menant au sanctuaire supérieur. Ces statues sont singulièrement uniques au Sri Lanka, à tel point qu'elles ont été reproduites sur le billet de 10 roupies (aujourd'hui presque disparu). Ces lions magnifiquement préservés montrent une importante influence culturelle et religieuse chinoise et ajoutent à l'histoire de l'influence multiculturelle au Sri Lanka.

Les visiteurs sont libres d'explorer les ruines et le sanctuaire, tout en prêtant une attention particulière à ne pas déranger les quelques moines qui vivent et prient encore près des ruines. La randonnée vers le sanctuaire est facile car les escaliers menant ont été reconstruits ces dernières années, en utilisant la pierre et le ciment d'origine pour combler les lacunes. En raison de sa popularité archéologique, il y a un guide archéologique sur place, qui peut guider les visiteurs à travers l'histoire de cette impressionnante forteresse rocheuse.

Zone humide d'Anawilundawa

Un autre paradis pour l'observation des oiseaux, Anawilundawa est unique en ce que le parc doit son existence à trois écosystèmes différents qui s'écrasent les uns sur les autres - les résidents zoologiques de la côte, les mangroves et les lacs d'eau douce appellent tous cette merveille écologique, la maison.

Situé entre Chillaw et Puttalam, l'Anawilundawa est parmi les secrets les mieux gardés des ornithologues sri-lankais. Ici, les visiteurs sont susceptibles de voir des oiseaux exotiques - endémiques, résidents et migrateurs - ainsi que des mammifères plus gros, notamment le chat de pêche Loris mince et la loutre indienne.

Le parc est accessible depuis Colombo via Chillaw.

Fort néerlandais de Kalpitiya

Construit en 1667, le fort hollandais de Kalpitiya était un fort stratégiquement placé par les Hollandais pour prendre le contrôle du commerce des épices au Sri Lanka. Selon la légende, le roi de Kandy n'avait donné aux Néerlandais que la permission de construire une église sur le site, et le fort a donc une arche en briques jaunes pour une entrée.

Le fort a été abandonné et dans un état de délabrement pendant de nombreuses années, jusqu'à ce que la marine sri-lankaise en prenne le relais et devienne le gardien du fort. L'ancienne église qui se dresse dans le fort, avec le cimetière environnant a été abandonnée, et de nombreux meubles ont été fermés pour être utilisés par les églises. Comme ce fort est une base navale active, les visiteurs ne peuvent pas entrer sans un guide naval, qui montrera aux visiteurs le fort et expliquera les efforts de la Marine pour reconstruire le fort à son ancienne gloire.

Église réformée néerlandaise de Kalpitiya

Kalpitiya a toujours eu un attrait magnétique pour les visiteurs. À l'époque coloniale, les Portugais d'abord, puis les Néerlandais considéraient la région comme un point stratégique clé pour la sauvegarde de leur territoire. Les Hollandais ont conquis la région en 1659 et y ont construit une église qui existe encore aujourd'hui.

L'Église réformée néerlandaise est un autre vestige de l'influence profonde de la pensée chrétienne protestante de la part des colonisateurs. L'architecture - avec ses touches audacieuses de style hollandais du 17ème siècle, y compris la pierre tombale imposante - est une mini machine à remonter le temps à une époque où les puissances européennes de l'époque désiraient ce paradis de l'océan Indien.

Église Sainte-Anne

Même si le Sri Lanka est principalement bouddhiste, une partie de son charme intemporel est sa diversité religieuse. Le catholicisme et le christianisme jouent également un rôle majeur dans la tapisserie sociale du pays. L’église Sainte-Anne de Puttalam fait partie des nombreux lieux de culte chrétiens qui inspirent les pèlerinages de toute l’île.

Située à 160 km de Colombo, l'église abrite une statue soi-disant miracle qui, selon les fidèles, aurait beaucoup soulagé le fardeau. La fête annuelle en août attire d'énormes quantités de fidèles et de pèlerins de toute l'île, ainsi que des Sri Lankais vivant à l'étranger.

Plage de Kalpitiya

La capitale du kite surf du Sri Lanka est un endroit riche en histoire. Connue dans les temps anciens comme Arasadi (l'endroit de l'arbre Bo) puis Kalputti avant son surnom actuel de Kalpitiya, cette station balnéaire était également plus préféré parmi les puissances coloniales. Le fort et l'église hollandaise et une église qui ressemble l’architecture portugaise témoignent de l'attrait intemporel de la ville.

Aujourd'hui, il attire des visiteurs du monde entier qui désirent à faire du surf ou du kite-surf. Les horaires de la saison se synchronisent avec les saisons de la mousson de l'île - la mousson du sud-ouest ouvre la saison estivale de kite-surf entre mai et octobre tandis que la mousson du nord-est crée une fenêtre entre décembre et février.

La ville est également un chemin vers le miracle de la vie marine - depuis Kalpitiya, les visiteurs peuvent louer des bateaux pour aller observer les baleines ou les dauphins, une opportunité que chaque touriste au Sri Lanka doit saisir.

Étant une destination de vacances très populaire, Kalpitiya consiste des hôtels et des options d'hébergement de toutes sortes, des propriétés rustiques en bord de mer aux hôtels de luxe qui offrent une vue imprenable et une touche de classe.

Observation des mammifères marins

Les eaux au large des côtes sud et sud-ouest du Sri Lanka nourrissent les dauphins et les baleines - et sont un incontournable pour les visiteurs qui sont fascinés par la nature.

Ces parties de l'océan Indien sont mieux explorées via la ceinture côtière sud du Sri Lanka, en particulier Mirissa, Kalpitiya, Weligama et Galle. Des opérateurs en bateau sont disponibles pour des excursions de jour dans la mer.

Province centrale
Les Jardin d’épices
Aluvihare un Temple dans les Rochers
Pidurangala
Les temples Lankathilake, Gadaladeniya, et Embekke
Jardin botanique
Réserve forestière d'Udawattakele
Hanthana Mountain Range
Knuckles Mountain Range
Jardins botaniques de Hakgala
Plantations de thé
Adam’s Peak
Nalanda Gedige
Riverstone
« Ramboda Falls » - La chute Ramboda
La Chute St Clairs
La chute de Devon
La rivière de Mahaweli
Temple Seetha Amman
Le Lac Gregory
Statue de Bouddha Bahiravokanda Vihara
Village de Saradiel
Tombes mégalithiques d'Ibbankatuwa
Sigiriya
Les Jardin d’épices

Sri Lanka est depuis longtemps célèbre pour sa pléthore d'épices. Les anciens commerçants venaient d'autres régions d'Asie, du Moyen-Orient et d'Europe pour échanger de la cannelle, des clous de girofle, de la muscade, du poivre et de la cardamome. Il n'est donc pas surprenant que les nombreux jardins d'épices du Sri Lanka attirent toujours les visiteurs du monde entier.

Aluvihare un Temple dans les Rochers

Située à 26 kms de Kandy, à Matale subsiste le temple constitué de grottes antiques, Aluvihara, qui est d'une grande importance dans l'histoire du bouddhisme. En effet, c'est ici que les enseignements oraux du Bouddha, le Tripitaka, ont été transcrits  à l'écriture pour la première fois au 3ème siècle de notre ère. La langue de ces textes sacrés du bouddhisme, Le Pali, a influencé le développement de la langue cinghalaise. Le temple se compose de grandes cavernes avec des images de Bouddha et des fresques. 

Pidurangala

Pidurangala est le cousin moins connu de Sigiriya Rock Fortress. Alors que ce dernier est chargé d'histoire et d'art séduisant, Pidurangala est une ascension plus ardue qui ne manquera pas d'attirer des grimpeurs enthousiastes. Le rocher n'est qu'à quelques kilomètres de Sigiriya et il n'est pas inhabituel pour les visiteurs de prendre le lever du soleil depuis le sommet de Pidurangala avant de monter les escaliers de Sigiriya.

Il y a un temple de roche pendant l'ascension, faisant allusion aux générations qui ont parcouru ces mêmes chemins d'innombrables fois.

Pidurangala, comme Sigiriya, est accessible depuis Dambulla et la plupart des villes du Triangle culturel.

Les temples Lankathilake, Gadaladeniya, et Embekke

Kandy abrite le Temple de la dent sacrée, mais il existe de nombreux temples impressionnants à Kandy et dans ses environs. À seulement 10 km de Kandy, les visiteurs peuvent trouver les temples de Lankathilake, Gadaladeniya et Embekke à proximité les uns des autres. Ces temples ont tous été construits sous les rois Kandyan au 14ème siècle et fournissent trois exemples très distincts d'architecture et de design bouddhistes de cette époque.

Le temple de Lankathilake a été conçu par l'architecte sud-indien Sathapati Rayar, basé sur la conception de l'ère Polonnaruwa, mélangé avec des éléments dravidiens et indo-chinois. La salle d'image du temple est l'un des bâtiments les plus remarquables, ayant été conçu comme un manoir de 4 étages, il n'y a aujourd'hui que 3 étages. Néanmoins, le bâtiment et la conception exceptionnelle font du temple de Lankathilake un incontournable pour tout visiteur.

Le temple de Gadaladeniya, à seulement 3 km du temple de Lankathilake, est l'un des plus grands temples rocheux du Sri Lanka. Le temple principal est construit presque entièrement en granit sculpté, dans un style traditionnel du sud de l'Inde, et se trouve au sommet d'une énorme dalle de roche. Le temple principal abrite également une statue de 2,5 mètres de haut du Bouddha assis. Le temple a abrité certains des moines érudits bouddhistes les plus célèbres du Sri Lanka, et il a été remis au remarquable moine bouddhiste Weliwita Sri Saranankara Thero au XVIIIe siècle. Ce temple de pierre complexe offre aux visiteurs un aperçu de la façon dont l'art et l'architecture du sud de l'Inde ont influencé le design sri-lankais.

Le temple Embekka est l'un des temples les plus uniques du Sri Lanka. Les matériaux prédominants utilisés pour la construction et la décoration sont le bois, et il existe des éléments architecturaux, d'ingénierie et de décoration que l'on ne voit nulle part ailleurs. Les visiteurs verront des piliers finement sculptés, ainsi que la décoration des chevrons du toit. L'élément vraiment spectaculaire est la structure du toit, qui n'a pas de poutre centrale, mais utilise une goupille géante pour l'ingénierie du toit central. Cet exploit particulier de menuiserie est le seul exemple de ce type au Sri Lanka.

Ces trois temples, bien que construits à la même époque, sont complètement uniques et méritent une visite tout en explorant les temples et la conception spirituelle de Kandy.

Jardin botanique

Situé dans la ville de Peradeniya, le jardin botanique a été conçu et créé par les Britanniques et officiellement en 1841. Le jardin est un trésor de délices botaniques avec plus de 4000 espèces de plantes réparties sur 147 acres de terrain. Il est situé près de la rivière Mahaweli, parallèle à la limite des jardins.

Les espèces de plantes que les visiteurs peuvent admirer comprennent un large éventail d'orchidées, de plantes médicinales, d'épices et de palmiers. Le jardin a un système d'avenue qui permet une planification facile des explorations; il s'agit notamment de River Drive, de Cook's Pine Avenue, de Palmyra Palm Avenue, de Cabbage Avenue, de Double Coconut Avenue et de Royal Palm Avenue. Certaines plantes dégagent une valeur historique - le boulet de canon a été planté par le roi George V et la reine Mary en 1901.

Réserve forestière d'Udawattakele

Pendant des siècles, cette réserve forestière a été le jardin d'agrément de la royauté sri-lankaise, mais aujourd'hui, la réserve forestière d'Udawattakele est une merveille écologique qui attire aussi bien les touristes que les biologistes. La forêt se trouve sur une crête au-dessus du temple de la dent sacrée et abrite une variété de flore et de faune. Son ambiance de cocon est l'une des nombreuses raisons pour lesquelles Udawattakele continue d'être un lieu de refuge tranquille pour les moines en méditation.

L'avifaune que l'on peut voir dans cette réserve forestière comprend le Mynah des collines, le rare Martin-pêcheur à trois doigts, l'Oiseau à feuilles bleues et la Colombe émeraude; tandis que les non-ailés comprennent le sanglier indien, l'écureuil volant géant indien et la fausse chauve-souris vampire.

La forêt était alors soumise au contrôle colonial britannique, dont l'impact peut être vu dans des sentiers pédestres nommés d'après d'éminentes personnalités de l'époque: Lady Horton, Lady Gordon, Gregory Path et Russell Path font partie des vestiges qui font allusion au passé du Sri Lanka en tant que colonie britannique.

Hanthana Mountain Range

Près de la ville de Kandy, classée au patrimoine mondial, la chaîne de montagnes Hanthana est l'une des préférées des communautés d'alpinisme et de randonnée du Sri Lanka. Il s'agit d'une zone protégée, régie par la loi sur l'environnement national, et les grimpeurs - même ceux qui sont relativement inexpérimentés - peuvent grimper jusqu'au sommet du plus haut sommet, Uura Kanda, et profiter d'une vue panoramique sur la capitale du Sri Lanka.

Knuckles Mountain Range

Les Britanniques, en voyant cette chaîne distincte de montagnes, l'ont comparée à un poing fermé; les pics ressemblaient aux jointures de ce poing. Les habitants l’appelaient Dumbara Kanduvetiya ou «The Mist-Laden Mountain Range». Les Knuckles abritent 34% des arbres, arbustes et herbes endémiques du Sri Lanka - et ne se trouvent nulle part ailleurs sur l'île. La gamme présente donc une grande valeur scientifique en plus de son importance écologique et de sa beauté esthétique.

Lors de la randonnée dans la plage, les visiteurs peuvent subir des changements météorologiques rapides et se frotter à la faune exotique.

La gamme Knuckles peut être explorée via Kandy, la capitale des collines.

Jardins botaniques de Hakgala

Les jardins botaniques de Hakgala sont à deux pas de Nuwara Eliya - sans doute la plus belle ville de colline idyllique du pays - et abritent une grande variété d'espèces botaniques du monde entier. L’histoire du parc remonte au début du XIXe siècle, lors de sa construction par les Britanniques. Le folklore local raconte également que c'est dans les environs que l'incident le plus incendiaire du Ramayana a eu lieu - c'est ici que Ravana a emprisonné Sita. Par conséquent, façonné comme il est par le mythe, l'histoire et la science, Hakgala offre quelque chose pour tout le monde.

La température plus fraîche de cette ville de montagne est un refuge idéal contre les températures torrides de la zone sèche et des plages du Sri Lanka. Ici, plus de 10 000 espèces de flore sont exposées, y compris une large gamme d'orchidées et de roses.

Plantations de thé

Avez-vous déjà savouré une tasse de thé pur de Ceylan et vous êtes-vous demandé d'où il venait? Dispersé à travers les montagnes brumeuses du Sri Lanka, se trouve la réponse sous la forme de domaines de thé. Ces domaines de thé sont des escales populaires pour les touristes désireux de savoir comment leur boisson préférée a été faite. Les domaines de thé les plus renommés à visiter sont Handunugoda Tea Estate, où les guides se feront un plaisir d'expliquer les types de feuilles de thé, l'histoire du secteur des plantations au Sri Lanka, entre autres faits notables. Il est fortement recommandé aux visiteurs de ces domaines de thé d'essayer une tasse ou deux avec morceau de gâteau au chocolat , ça fait une expérience inoubliable !

Adam’s Peak

Départ en pleine nuit du village de Dalhousie, au pied de la montagne, vers 3 h du matin pour effectuer l’ascension de l’Adam’s Peak (2 243 mètres) accompagné d’un guide local (environ 3 h à 5 h de marche selon la condition physique de chacun). En haut de cette montagne, une empreinte de pied a été découverte. C'est là que se retrouvent les adeptes de plusieurs religions : pour les chrétiens et les musulmans, ce pied est le pied d'Adam, pour les bouddhistes, c'est le pied de Bouddha et pour les hindouistes, c'est le pied de Shiva. Ce qui en fait un lieu de pèlerinage pour les 4 religions, et donc un lieu unique au monde. Le long du chemin, des petites échoppes vendent pendant la haute saison (de janvier à avril pendant le pèlerinage) de l'eau et des boissons locales.

En haut, le panorama est époustouflant … les montagnes se dressent devant vous d’un coté et de l’autre le regard se perd jusqu’à la mer. Evidemment, admirer le lever du soleil vient renforcer le caractère mythique de l’expédition : un grand moment ! L’ascension est assez physique et la fin se fait par des marches parfois très raides.

Nalanda Gedige

Ce temple en pierre, situé à proximité de la ville de Matale au centre de Sri Lanka (située à une heure de Kandy), remonte peut-être à la période comprise entre le 8ème et le 10ème siècle ACE. Il est également un incroyable témoignage d’architecture multi religieux du Sri Lanka ; l'architecture ici fait clairement écho à l'architecture du temple de l'Inde du Sud tout en fusionnant des éléments de l'iconographie bouddhiste dans ses sculptures en pierre.

Situé dans un environnement serein et calme, c'est une belle étape pour les touristes.

Riverstone

Situé au milieu de la magnifique chaîne de montagnes Knuckles, Riverstone Mountain est un rêve pour les amoureux de la nature devenu réalité. La montagne elle-même abrite des forêts de nuages qui sont idéales pour des randonnées toute la journée tandis que les zones entourant les montagnes offrent d'autres expériences spectaculaires. Les chutes d'eau Sera Ella, les cascades de Rathinda, les chutes Pathana et le mythique village de Meemure sont les principales attractions. Depuis Meemure, les habitants ont tenté d'escalader le Lakegala, un gros rocher qui donne au village son caractère.

Riverstone est mieux accessible via Kandy - la ville du patrimoine mondial, via Hunnasgiriya.

« Ramboda Falls » - La chute Ramboda

Tout le monde aime la vue et les odeurs d'une cascade déchaînée - vus de loin, ce sont de magnifiques exemples des nombreux drames que la nature met en scène devant nous. Les chutes de Ramboda peuvent se qualifier parmi les plus jolies du Sri Lanka, car deux affluents se combinent pour former une jolie forme en Y à la base.

Pour atteindre les chutes, les visiteurs devront s'approcher du col Ramboda depuis l'autoroute A5 dans la région de Pussellawa près de Nuwara Eliya. Les chutes de Ramboda mesurent environ 100 mètres de haut et se classent parmi les 11es plus hautes du Sri Lanka.Par conséquent, en fonction de la météo et de la disponibilité des guides locaux, il est possible de se rendre à un point de vue qui donne aux visiteurs une meilleure vue du déversement.

La Chute St Clairs

Connues sous le nom de «Little Niagara», St. Clair’s Falls est située à proximité de Nuwara Eliya et souvent l'un des paysages les plus idylliques au monde avec une carte postale au Sri Lanka. Les chutes tirent leur nom d'une grande piscine qui traverse le domaine de St. Clair, et se compose de deux chutes - Maha Ella (The Greater Fall), qui mesure environ 80 m de hauteur, et Kuda Ella - et est facilement visible depuis le route menant à Talawakele depuis Hatton, tous deux dans le grand district de Nuwara Eliya. Il y a un point de vue à partir duquel les visiteurs peuvent voir en toute sécurité cette magnifique cascade.

La chute de Devon

Située à proximité des chutes St. Clair, les chutes Devon sont une cascade à plusieurs niveaux de 97 mètres. Nommé d'après un planteur de café anglais nommé Devon - soi-disant parce que sa plantation était à proximité - Devon Falls est aujourd'hui la vue de l'autoproclamé The World’s Largest Tea Shop: le Mlesna Tea Centre. De ce bungalow d'inspiration écossaise, les visiteurs peuvent admirer le magnifique paysage tout en achetant du thé de qualité supérieure. Les chutes sont situées sur l'A7 menant à Nuwara Eliya.

La rivière de Mahaweli

La rivière Mahaweli, qui signifie littéralement la grande rivière de sable, est à 335 km (208 miles) la plus longue rivière du Sri Lanka. Depuis ses débuts dans le petit hameau de Polwathura près de Nuwara Eliya avant de rejoindre les Hatton Oya et Kotmale Oya, le Mahaweli couvre environ un cinquième de tout le Sri Lanka jusqu'à ce qu'il se draine dans la baie du Bengale sur la côte est près de Trincomalee. La connexion de la baie au Mahaweli, ainsi que les nombreux canyons sous-marins le long de sa côte, sont parmi les nombreuses raisons pour lesquelles Trincomalee est considéré comme l'un des grands ports naturels du monde.

Le voyage du Mahaweli, de ses humbles débuts à sa rencontre épique avec l'océan Indien, est un voyage qui offre des avantages écologiques et économiques à l'homme et à la bête. La rivière est barrée à plusieurs endroits, notamment au barrage Victoria, afin de subvenir aux besoins d'irrigation des exploitations agricoles et de produire de l'électricité hydroélectrique au Sri Lanka. En outre, le Mahaweli est également la source d'eau pour les éléphants et les aires d'alimentation des grands oiseaux aquatiques migrant des climats plus froids.

Temple Seetha Amman

L'attrait du Sri Lanka pour les visiteurs remonte aux premiers documents écrits et pénètre aussi les brumes de la préhistoire et même de la mythologie. C'est au Sri Lanka que la grande épopée hindoue du Ramayana, la bataille la plus décisive entre Ram et Ravana, a eu lieu - et c'est dans ce temple, nous raconte la légende, que sa femme Seetha a été retenue prisonnière. Ici, elle a prié sans cesse pour que son mari la sauve. L'histoire et la mythologie débordent dans ce temple: près des ruisseaux se trouvent des dépressions faites par les pieds, grands et petits, soi-disant par Hanuman, le plus fidèle fidèle de Ram et le plus féroce guerrier.

Situé à proximité de Nuwara Eliya, le joyau de la couronne du Sri Lanka, le temple est accessible assez facilement. Son emplacement, niché à l'intérieur de forêts vertes et de brume, est presque aussi évocateur que les légendes qui l'ont inspiré.

Le Lac Gregory

Le lac Gregory est un réservoir artificiel réputé au milieu de Nuwara Eliya, le joyau de la couronne du Sri Lanka. Construit en 1873, le lac Gregory est aujourd'hui un délice esthétique - avec ses champs verdoyants et ses vaches qui paissent autour de lui - il semble être quelque chose de The Shire de la Terre du Milieu, mais ne vous laissez pas berner; les eaux sont dirigées vers un tunnel qui abrite une centrale hydroélectrique qui, à son tour, fournit de l'électricité à la ville à ce jour.

Statue de Bouddha Bahiravokanda Vihara

Dominant la ville de Kandy classée au patrimoine mondial, cette immense statue du Seigneur Bouddha semble donner à Kandy une qualité béatifique. Construit en 1972, le temple est aujourd'hui facilement accessible depuis Kandy. Du temple au sommet de la colline, les visiteurs auront droit à une vue panoramique à couper le souffle sur Kandy ci-dessous. Les plus aventureux peuvent monter les escaliers derrière la statue et profiter d'une vue encore meilleure du monde ci-dessous. Veuillez noter qu'il est important d'enlever les chaussures lorsque vous entrez dans le temple; des vêtements modestes (pantalons, hauts à manches longues, jupes longues) sont également un must. Le meilleur moment pour visiter est pendant la nuit – comme la vue de la ville de Kandy est merveilleuse.

Village de Saradiel

La légende de Robin Hood, le justicier qui a volé les riches et a donné aux pauvres, a une variante sri lankaise; La bravoure d'Utuwankande Sura Saradiel était une épine constante pour la domination coloniale britannique. Saradiel Village est situé à Mawanella dans le district de Kegalle et bien qu'il ne s'agisse pas d'un site historique ou archéologique, il offre toujours aux visiteurs un aperçu fascinant de la vie d'un homme dont la réputation s'est transformée de criminel recherché en héros national pendant deux siècles.

Le village a été créé par le Dr Gamage en collaboration avec l'artiste Kalbhushana Milton Jayapala, et dévoilé au public en 2012. Les visiteurs entrant dans le village seront accueillis par un acteur de reconstitution Jayalal. La visite du village, remplie de statues de vie complexes pendant la vie et l'époque de Saradiel.

Tombes mégalithiques d'Ibbankatuwa

L’histoire du Sri Lanka remonte à environ 40 000 BCE avant le commencement l’histoire enregistrée. avant notre ère avant que l'histoire pré et enregistrée de l'île ne commence vers 400 avant notre ère. Pendant ce point, un éventail de cultures vivait dans l'île. Le plus célèbre est, bien sûr, l'homme Balangoda (Homo sapiens balangodensis), hominins de la fin du Quaternaire. Les tombes mégalithiques d'Ibbankatuwa ont été datées au carbone entre 700 et 400 avant notre ère, une période à l'aube de l'histoire enregistrée du Sri Lanka; ainsi, ce lieu de sépulture représente un aperçu fascinant du Sri Lanka avant de devenir le Sri Lanka.

Ce site funéraire est situé entre Kurunegala et Dambulla, cette dernière abritant des sites du patrimoine mondial.

Sigiriya

Sigiriya - Sur les pentes abruptes et au sommet d'un rocher de pierre rouge haut de 180m, le «Rocher du Lion», qui domine la jungle de toutes parts, subsistent les ruines de la citadelle dont le roi parricide Kassyapa (477-495) fit sa capitale. Une série de galeries et d'escaliers qui débouchent dans la gueule d'un lion colossal construit en brique et en plâtre, permettent l’accès au site. Une forteresse de pierre, entourée, par des jardins, des bassins. Sigiriya a été habité dans le passé, et utilisé comme un monastère, au 5ème siècle avant JC. Le site de Sigiriya est considéré comme l'un des plus importants sites du millénaire. Les jardins de Sigiriya sont parmi les jardins paysagers « Petit Versailles » les plus anciens du monde. Sigiriya a été inscrite au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO (Date 1982).

Un peu plus sur Sigiriya

Le site longtemps abandonné est réhabilité au milieu du 20ème siècle par les autorités sri lankaises. Les jardins sont dégagés, les fossés murés tout comme les bassins et les jets d'eaux. L'accès au rocher est élégant et de nouvelles constructions permettent d'emprunter à nouveau le chemin que prenait Kassapa. L'entrée sur le site se fait par l'entrée antique tel que prévu à l'époque tout comme la sortie. Arrivé sur le site la première chose qui saute aux yeux est la perspective : les jardins en premier plan aménagés avec les murets en pierre et les espaces d'herbes rases, puis les arbres se détachant sur fond de solidifications rocheuses et enfin le point de fuite de cette perspective amenant sur le rocher du lion, est haut de plusieurs centaines de mètres. En avançant dans les jardins apparaissent les bassins et en se baissant d'étranges alcôves plates et carrées, percées de trous ronds, ce sont les installations des jets d'eaux. Le gouvernement sri lankais a tenté avec succès de refaire fonctionner ces jets d'eaux à la fin du 20ème  siècle. L'eau s'élève entre 30 et 40 centimètres au-dessus du sol. Des singes malicieux guettent les visiteurs perchés sur les arbres. En s'approchant du rocher une voûte rocheuse naturelle fait office d'entrée, le passage se resserre, les premières marches se dévoilent et l'environnement est totalement rocheux. Arrivé en haut de la première marche, l'altitude est déjà supérieure à 50 mètres et en se retournant, le regard s'ouvre sur les jardins en contrebas.

Province de l'Est
Arugam Bay
Parc national de Pigeon Island
Parc national de Kumana
Le port de Trincomalee
Cimetière de guerre de Trincomalee
Le Temple Thiriyaya
Marble Beach
Plage de Trincomalee
Kanniya Water Springs
Le Fort Fredrick
Temple - Pathirakali Amman
Passikudah Beach
Lankapatuna
Dighavapi
Fort néerlandais de Batticaloa
Thoppigala
Arugam Bay

Arugam Bay est la capitale du surf au Sri Lanka, mais bien plus encore. Montez Elephant Rock, trouvé dans sa baie homonyme, et profitez d'une vue panoramique sur l'ensemble des lieux. De là, vous verrez les nombreux hôtels et écoles de surf qui ont vu le jour depuis 2005. Pendant la haute saison, vous découvrirez pourquoi Arugam Bay a acquis la réputation d'être l'une des meilleures destinations de surf au monde - c'est pourquoi des entreprises telles que Red Bull a choisi d'organiser ses compétitions de surf extrême ici.

Les voyageurs qui recherchent quelque chose au-delà du surf trouveront la culture et le patrimoine du village une charmante évasion des vagues. Un safari en lagon, par exemple, est un must; les pêcheurs locaux emmèneront les voyageurs dans des safaris de 2 heures dans les lagunes Kottukal ou Urani où vous pourrez observer des crocodiles, des éléphants et divers oiseaux.

Parc national de Pigeon Island

L'un des deux parcs marins nationaux du Sri Lanka, Pigeon Island est une passerelle vers un royaume sous-marin. Les visiteurs venant à Pigeon Island via Trincomalee auront la chance de faire de la plongée avec une variété de vie marine, y compris des tortues, des requins et d'autres poissons de récif flottant autour des humains alors que les pigeons tournent au-dessus.

Le parc est composé de deux îles, « Large Pigeon Island » et « Small Pigeon Island », qui peuvent être explorées à part entière.

Parc national de Kumana

Situé dans le district d'Ampara, et autrefois connu sous le nom de parc national de Yala East, le parc national de Kumana est une merveille cachée. Les espèces d'avifaune qui peuvent être vues ici incluent la rare cigogne à cou noir, les cigognes peintes, les « Spoonbills », les héronsetc - bien près de 200 espèces distinctes - réparties sur les 80 000 acres du parc font de ce Sri Lanka la destination privilégiée pour observation des oiseaux. De plus, un grand nombre d'oiseaux migrateurs utilisent également le parc comme résidence temporaire.

Le parc est également un site d'intérêt historique, car des inscriptions rupestres remontant au 3ème av. L'accès au parc national de Kumana se fait par le Panama mais les visiteurs de la ceinture côtière sud peuvent également accéder au parc via Hambantota.

Le port de Trincomalee

L'un des joyaux de la côte orientale du Sri Lanka, Trincomalee est depuis longtemps recherché par les marines du monde entier. Ce port naturel profond est l'un des plus grands du monde et se caractérise par des hauts plateaux en terrasses, deux promontoires et un canal d'entrée de 500 m de large.

Les visiteurs de Trincomalee se retrouvent attirés par le port et les magnifiques environs du port - à quelques pas se trouve le célèbre temple Koneswaram; perché sur une falaise, le temple regorge d'histoire architecturale, archéologique et mythologique. Du temple, on peut voir toute la ville de Trincomalee, son port et le magnifique océan Indien.

Cimetière de guerre de Trincomalee

Le cimetière de guerre de Trincomalee est à environ 6 km au nord de la ville de Trincomalee et est dédié aux soldats de l'Empire britannique qui ont combattu pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est l'un des six seuls cimetières de guerre du Commonwealth et constitue donc une partie importante de l'histoire sri-lankaise et militaire. Aujourd'hui, les visiteurs peuvent se promener dans le cimetière impeccablement entretenu et parler au gardien, dont la famille a été chargée de l'entretien de ce site. Sa connaissance des gens et des événements de cette période aidera les visiteurs à mieux comprendre comment la guerre s'est déroulée dans cette région. Trincomalee était une importante station militaire pendant la Seconde Guerre mondiale, et le cimetière permet aux visiteurs de mieux comprendre le rôle du Sri Lanka dans l'histoire du monde moderne.

Le Temple Thiriyaya

Situé à 47 km au nord de Trincomalee se trouve le premier temple bouddhiste et stupa au Sri Lanka, et certains prétendent même le monde. Localement nommée Girihandu Seya, l'histoire du temple de Thiriyaya est difficile à retracer. Selon la légende, le temple a été fondé au 4ème siècle avant notre ère par deux marchands qui ont entendu les enseignements du Seigneur Bouddha peu de temps après avoir atteint l'illumination, et avec une mèche de cheveux, sont venus au Sri Lanka pour construire un temple au Seigneur Bouddha. lui-même.

Actuellement, le temple Thiriyaya est l'un des exemples les plus complets de l'ancienne architecture bouddhiste sri lankaise, connue sous le nom de Vatadage. Ce style est basé sur des cercles et des demi-cercles, construits autour de stupas. Comme le temple Thiriyaya est l'un des dix vatadages restants et le premier temple bouddhiste, c'est un site populaire pour les pèlerins et les visiteurs. Le vatadage est situé au sommet d'une montagne, avec 300 grandes marches en pierre permettant au visiteur de monter facilement au sommet. La montagne est également ombragée et spacieuse, permettant aux visiteurs et aux pèlerins de faire des pauses pendant la montée, ou de profiter d'un repas dans les clairières ombragées près des marches.

Marble Beach

Parmi les plages les plus pittoresques du Sri Lanka, Marble Beach à Trincomalee est une plage de sable blanc, douce comme des nuages. Commencez tôt et regardez le soleil se lever de derrière l'horizon océanique, une très belle occasion pour celles qui adorent la nature. On peut promener sur la plage et nager dans les eaux calmes sans être dérangé par personne. La plage est également intéressant avec une forêt en forme de nid qui couvre la plage, fournissant un tampon naturel du monde extérieur. Un voyageur vraiment chanceux peut se prélasser dans les eaux bleues cristallines, des poissons nager autour d'elle et - si elle se retournait et regardait la forêt - voir des paons se balancer pendant que des singes jouaient sur les arbres.

Un certain nombre d'options d'hébergement sont disponibles, y compris des chalets construits et entretenus par la Force aérienne sri-lankaise - propres et confortables, les visiteurs devraient aller rester ici pour les vues incroyables sur l'océan.

Plage de Trincomalee

Étant l'une des plus grandes villes de la province orientale du Sri Lanka, Trincomalee possède une ceinture côtière qui, bien que n'étant pas la plus isolée, est toujours charmante à part entière. La plage est facilement accessible depuis la ville de Trincomalee et est réputée pour son sable blanc et ses eaux bleues.

Le matin, c'est un endroit idéal pour admirer le lever du soleil tout en écoutant la ville se réveiller afin de commencer la journée. Le soir, c'est un rassemblement social de la population locale qui charmera sûrement les visiteurs.

Kanniya Water Springs

Les sources d'eau de Kanniya ont une histoire qui se perd dans la nuit des temps, mais les visiteurs peuvent encore ressentir aujourd'hui le tirage rituel qui a amené - et continue d'amener - des milliers de personnes à ressentir un sentiment de purification. Situé près de l'incroyable port naturel de Trincomalee, Kanniya Water Springs est une courte excursion d'une demi-journée. Les visiteurs sont encouragés à partir tôt et à changer de vêtements.

Le Fort Fredrick

Fort Fredrick est à l'origine un fort construit portugais, repris par les Hollandais puis les Britanniques à Trincomalee. Le fort se trouve au sommet de Swami Rock, le site de la ville d'origine du temple de Koneswaram. Maintenant, le temple est reconstruit au sommet de Swami Rock, mais les vestiges de Fort Fredrick existent toujours. En raison de son emplacement, au milieu du rocher surélevé, Fort Fredrick est un endroit idéal pour voir la mer azurée d'en haut, et les bois autour du fort abritent le magnifique cerf semi-apprivoisé de couleur sable que Trincomalee est Connu pour. Les visiteurs de Fort Fredrick ont beaucoup à voir, de la beauté naturelle qui entoure le fort, aux bungalows militaires britanniques préservés et au célèbre temple de Koneswaram.

Temple - Pathirakali Amman

Un éclat de couleur dans la ville de Trincomalee, le temple Pathirakali Amman faisait à l'origine partie de la ville-temple de Koneswaram. Le temple est dédié à la déesse hindoue Kali, et bien que la fondation du temple soit inconnue, une inscription du 11ème siècle décrit comment le roi Rajendra Chola I a agrandi le temple de son état d'origine. Comme le temple Koneswaram, le temple Pathirakali Amman a été détruit par les Portugais au XVIIe siècle, mais a ensuite été reconstruit..

Aujourd'hui, le temple Pathirakali Amman est l'un des temples les plus colorés du Sri Lanka, avec un travail complexe à l'intérieur et à l'extérieur du temple. Il est connu pour son plafond détaillé et hypnotisant, composé de figures sculptées, d'animaux, de dessins et d'idoles. Les visiteurs sont invités à visiter le temple et les travailleurs du temple sont heureux d'expliquer la signification des différentes sculptures et dessins.

Passikudah Beach

Passikudah, qui signifie plage verte en tamoul, est l'une des plages les plus calmes et les plus accueillantes du Sri Lanka. Avec l'une des plus longues étendues de récifs peu profonds, les aventuriers se sont aventurés à quelques kilomètres dans la mer, le niveau de l'eau dépassant à peine le niveau de la poitrine.

Le lever du soleil avec la boule rougeoyante juxtaposée à cette nappe d'eau bleu calme est un site vraiment spectaculaire qui devrait être vécu par tous ceux qui visitent le Sri Lanka. En raison de ses racines rurales, les options d'hébergement ne sont pas les plus larges mais elles sont universellement propres, confortables et hygiéniques.

Lankapatuna

Lankapatuna est un site important pour les bouddhistes sri-lankais. Cette zone, à 52 km au sud de Trincomalee, est l'endroit où le prince Dantha et la princesse Hemamala ont apporté la célèbre relique dentaire de l'Inde au Sri Lanka au 4ème siècle. Les visiteurs de Kandy connaissent la relique et ont peut-être même vu les peintures de deux personnes, habillées comme des brahmanes anciens, avec les cheveux de la princesse enroulés sur le dessus de sa tête, un halo autour. En effet, selon la légende, le prince et la princesse ont dû faire sortir la relique des dents de l'Inde, et ils se sont donc déguisés en brahmanes, et la princesse Hemamala a caché la dent dans ses cheveux.

Au fil du temps, le sanctuaire d'origine sur le site a été détruit, et même les ruines ont été décimées. Maintenant, les visiteurs qui se rendent à Lankapatuna verront un stupa moderne, élevé sur 3 piliers arqués, d'une belle couleur blanche contre le ciel bleu clair. Il y a deux façons de s'y rendre, par pont ou par bateau local. Le pont est neuf, ayant été ouvert en 2017, mais les visiteurs sont encouragés à prendre le bateau local. La vue est magnifique, la promenade en bateau sereine et lente. Les visiteurs pourront également voir un instantané de la vie quotidienne, des enfants sur le chemin de l'école, des adultes qui passent une bonne journée ou simplement faire des courses, car le bateau local est l'un des principaux moyens de transport de la communauté.

Dighavapi

Datant du IIIe siècle avant notre ère, Dighavapi est un ancien sanctuaire bouddhiste et un site archéologique. Situé à 20 km à l'est d'Ampara, Dighavapi a une longue histoire mythique, et une grande partie a été réfutée par des érudits. Mais on pense toujours qu'il s'agit d'un site d'importance historique et archéologique. Le sanctuaire de Dighavapi a été construit pour commémorer la troisième visite du Seigneur Bouddha au Sri Lanka, où il a médité à Dighavapi. 

Bien qu'il n'y ait aucune preuve pour cela, les archéologues ont trouvé une pléthore d'objets anciens qui illuminent la prestigieuse histoire du sanctuaire Dighavapi.

Fort néerlandais de Batticaloa

L'un des plus petits forts du Sri Lanka, le fort hollandais de Batticaloa a été construit à l'origine par les Portugais en 1628, mais a été capturé par les Hollandais à peine 10 ans plus tard. En raison de l'emplacement de Batticaloa dans une lagune, le fort a été construit pour être principalement un belvédère. Après l'indépendance, le fort hollandais de Batticaloa est devenu le bureau du secrétariat du district de Batticaloa, bien qu'il ait été question de convertir le fort en musée. L'imposante structure se trouve juste au bout du quartier commerçant animé de la ville, et juste à côté du parc Mahatma Gandhi.

Thoppigala

Thoppigala, littéralement traduit par «rocher en forme de chapeau», est un hotspot de biodiversité qui a connu un regain d'intérêt depuis sa réouverture au cours de la dernière décennie. Du sommet, les visiteurs peuvent profiter d'une vue panoramique sur les environs, qui sont d'une beauté douloureuse.

Province de l'ouest
“Old Dutch Hospital Complex” de Colombo
Le Musée National de Colombo
Le temple Gangaramaya - Seema Malaka
Le temple de Kelaniya
Le marché aux poissons à Negombo
Canal Hamilton
Terres humides de Muthurajawela
La place de l'Indépendance
L'église Wolvendaal
Parc Viharamahadevi
Galle Face Promenade
Ancien bâtiment du Parlement
Le Stupa Sambodhi
Le Theatre-Nelum Pakuna et le boulevard d’artisans
Red Mosque (La mosque Rouge)
“Old Dutch Hospital Complex” de Colombo

Ce bâtiment de style colonial néerlandais du XVIIe siècle serait le plus ancien bâtiment du quartier de Fort de Colombo. Construit en 1681, l'hôpital hollandais a servi des marins et des marchands hollandais qui ont navigué à Colombo. Après l'indépendance, l'hôpital hollandais a brièvement servi de poste de police et a été complètement rénové en 2011 en tant que quartier commerçant et de restauration.

Le Old Dutch Hospital Complex abrite des cafés, des restaurants haut de gamme, des bars et des salons et divers magasins pour acheter quoi que ce soit, des vêtements aux jouets fabriqués par les marques sri-lankaises. Le Old Dutch Hospital Complex abrite également une variété de foires et de festivals de rue. Le Festival de Jazz est le plus célèbre, où les sièges en plein air pour les restaurants et les cafés aident les visiteurs à profiter du charme du vieux monde et de la musique jazz attrayante jouée à l'extérieur. Le Street Food Fair invite les petits restaurants et les chefs à cuisiner dans les rues pavées, et ajoute une atmosphère de fête avec des artistes et des musiciens parsemant les différents coins du complexe. Il y a toujours un événement en cours au Old Dutch Hospital Complex, donc les visiteurs feraient bien d'y passer une soirée tranquille.

Le Musée National de Colombo

Colombo Musée national, c’est le grand musée du Sri Lanka. Il fut inauguré en 1877, il est logé dans un élégant bâtiment colonial impressionnant au cœur de la ville entourée de vastes jardins. Le musée comprend plusieurs galeries consacrées à l’histoire du Sri Lanka, à son patrimoine culturel, à sa littérature. Le visiteur pourra y découvrir : statues, peintures, jouets, costumes... et, le « clou de la visite », les masques rituels et sa galerie des bronzes hindous et bouddhiques.

Le temple Gangaramaya - Seema Malaka

L'un des temples bouddhistes les plus uniques au Sri Lanka, le temple Gangaramaya est situé autour du lac Beira idyllique à Colombo. Le temple Gangaramaya est un mélange d'architecture sri-lankaise, thaïlandaise, indienne et chinoise. Ce mélange de traditions bouddhistes a attiré des visiteurs du monde entier. Les visiteurs peuvent voir un mélange impressionnant d'anciens et de nouveaux, de traditionnels et de modernes, y compris une collection de voitures classiques qui ont été offertes au temple au fil des ans.

Tout près, situé sur le lac Beira lui-même, se trouve Seema Malaka, une autre partie du temple. Conçu par le célèbre architecte sri-lankais Geoffrey Bawa, Seema Malaka est un lieu de méditation et de réflexion. Le temple serein est un départ distinct du temple principal de Gangaramaya, sans design complexe ni façades colorées. Les visiteurs sont encouragés à visiter les deux pour apprécier pleinement les multiples façons dont les bouddhistes du Sri Lanka célèbrent et pratiquent leur religion.

Le Temple Gangaramaya accueille la fête Nawam Perahera en février de chaque année - un site magnifique pour tous ceux qui y assistent.

Le temple de Kelaniya

L'ancienne Kelani Raja Maha Viharaya, située à 10 Kms de Colombo. Ce temple est construit le long de la rivière Kelaniya et est l’un des sites les plus sacrés du Sri Lanka. Selon la chronique bouddhiste, le Mahawansa, on suppose que Buddha avec 500 Arahats («êtres» suprêmement éveillés") visita Kelaniya le jour de Wesak (la pleine lune du moi de Mai) pour enseigner le Dhamma (la doctrine bouddhiste) aux habitants de l’île. Cette visite opportune sur l’île aboutie à stopper une imminente guerre entre 2 rois qui se disputaient un de trône incrusté de bijoux. En convertissant ces 2 rois au bouddhisme tout en leur démontant la futilité de cette guerre, le trône fut donc offert à Buddha pour continuer à prêcher. Le grand stupa construit sur ce site en consécration à Buddha et qui devait contenir le trône, fut appelé Kelaniya Raja Maha Vihara.

Les débuts de la construction de ce Temple datent de 543 avant JC, puis rénové à maintes reprises par différents rois. Ensuite, furent construit des quartiers résidentiels pour les moines bouddhistes (Sanghawasa). Cet ancien Temple fut détruit de nombreuses fois par les envahisseurs du Sud de l’Inde, mais a chaque fois reconstruit par d’autres rois. En 1510, les Portugais détruisent le Temple, et une nouvelle fois il fut reconstruit. Le Temple, a vue naissance à de nouvelles constructions et rénovations entre 1927 et 1946.

Le Temple est célèbre pour ses peintures et sculptures magnifiques. Certaines sont du 18ème siècle, de l’ère Kandyen logées dans 2 pièces principales. Depuis 1927, à lieu au mois de Janvier, à la pleine lune, la Kelaniya Duruthu Perahera. Les jongleurs de flammes, claqueurs de fouets, danseurs, trompettes, percussion, éléphants décorés seront tous de la fête. Les fidèles bouddhistes y seront aussi, mais par milliers et de toutes les provinces du Sri Lanka, pour voir des reliques du Buddha ainsi que 3 autres divinités : Vishnu, Kataragama et Vibishana. La Duruthu Perahera est grandiose et spectaculaire. Elle dure 3 jours avec 3 défilés distincts mais le point culminant est le dernier soir. 

Le marché aux poissons à Negombo

Negombo est une célèbre ville de pêcheurs, à seulement 37 km au nord de Colombo. En tant que tel, le marché aux poissons de Negombo est un regard authentique sur l'énorme variété de poissons et de fruits de mer qui a rendu les fruits de mer sri-lankais célèbres dans le monde entier. En marchant le long de la plage près du marché, les visiteurs verront d'énormes draps disposés sous le soleil brûlant, recouverts de divers types de poissons et de sardines pendant le processus de séchage. Les hommes qui gèrent ces feuilles tournent avec diligence les milliers de poissons toutes les heures, pour assurer un processus de séchage uniforme.

Canal Hamilton

Le canal de Hamilton a été l'une des principales voies navigables du Sri Lanka, reliant Puttalam à Colombo via Negombo. Les premières utilisations du canal consistaient à transporter des épices comme la cannelle et le clou de girofle dans toute la région. Récemment, le canal de Hamilton a subi une reconstruction majeure. Avec l'ajout de grandes passerelles colorées, la construction d'un surplomb de verre pour une vue aérienne du canal et la plantation d'arbres, le canal est maintenant un endroit incontournable pour une promenade tranquille à Negombo. Le pont piétonnier nouvellement construit est impressionnant, ajoutant une danse colorée de lumières à l'eau la nuit. Les visiteurs peuvent regarder passer les bateaux de pêche colorés, ou même prendre un bateau d'excursion, pour avoir une véritable expérience de la façon dont la ville vit en harmonie avec l'eau. Le canal de Hamilton est en constante évolution, de nouveaux efforts de conservation ajoutant une flore précieuse au canal, de sorte que le paysage de ce site sera en constante évolution, préservant l'histoire et la nature de cette voie navigable historique.

Terres humides de Muthurajawela

«Le marais des trésors royaux», Muthurajawela est un marais qui commence dans la région sud du Negombo et mesure environ 7500 acres, ce qui lui a valu la réputation de la plus grande tourbière saline côtière du pays. C'est une zone d'une biodiversité étonnante et l'une des 12 zones humides prioritaires au Sri Lanka, qui a obtenu le statut de sanctuaire par le gouvernement du Sri Lanka. Muthurajawela abrite 192 espèces botaniques distinctes ainsi que 209 espèces de faune.

Pour visiter Muthurajawela, il faut être accompagné par le personnel du bureau afin de s'assurer que les visiteurs ne nuisent pas involontairement aux écosystèmes qui dépendent du marais.

Le marais peut être atteint via Negombo Road. Une excursion en bateau de deux heures avec le guide est recommandée.

La place de l'Indépendance

La place de l'Indépendance est un arrêt populaire pour les Sri Lankais et les touristes. Situé au cœur de Colombo, l'Independence Square abrite le Independence Memorial Hall, construit en commémoration de l'indépendance du Sri Lanka de la domination coloniale. Le Memorial Hall est un effort de collaboration entre 9 des architectes sri-lankais les plus respectés, basant leur conception sur le Celebration Hall du Royaume de Kandy. Il se trouve à côté d'un jardin public, où les écoliers en voyage de classe peuvent être vus jouer, ou les jeunes profiter de leur heure de déjeuner.

Les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur le voyage du Sri Lanka vers l’indépendance grâce au Independence Memorial Museum, situé au pied du Independence Memorial Hall. Ici, les visiteurs peuvent trouver des bustes de présidents sri-lankais, ainsi que des informations et des expositions sur les hommes et les femmes qui ont aidé à ouvrir la voie à un Sri Lanka indépendant.

L'église Wolvendaal

Nommée par les Hollandais, qui pensaient à tort que les chacals errants dans la région étaient des loups, cette église se trouve dans ce qui est maintenant le cœur de Pettah. Lorsque l'église de Wolvendaal a été construite en 1757, elle se trouvait dans le marécage inhabité à l'extérieur des murs de la ville. Alors que la ville s'étendait, l'église de Wolvendaal est devenue une partie du quartier de Pettah, dans une parcelle de terrain triangulaire parmi les rues sillonnées.

L'église est un arrêt essentiel pour tout amateur d'histoire. L'orgue d'origine est toujours utilisé pour les services, et les services, les mariages et les baptêmes conservent toujours le charme ancien de cette église de l'époque coloniale. Les pierres tombales autour et à l'intérieur de l'église ont aidé des gens du monde entier à retracer leur lignée vers ou à travers le Sri Lanka, et des familles connectées à travers les continents. L'église sexton est toujours heureuse d'accueillir les visiteurs et de les guider à travers l'église et son histoire.

Parc Viharamahadevi

L'emplacement le plus pittoresque de Colombo, à côté de la promenade de Galle Face, est Viharamahadevi. Nommé d'après la mère du légendaire roi Dutugemunu, mais aussi appelé «Victoria Park» par les dirigeants coloniaux britanniques, c'est un répit du chaos de la métropole de Colombo. Il est situé au centre du quartier le plus en vue de la ville, Cinnamon Gardens, et en face du bâtiment du conseil municipal.

Le parc abrite un auditorium en plein air, une aire de jeux pour enfants et un parc d'attractions tandis que les poneys de pâturage (les enfants peuvent louer un tour sur un poney autour du parc) offrent une ambiance lankaise unique à l'ambiance.

Conçu et donné par le riche entrepreneur sri-lankais Charles Henry de Soysa à la ville de Colombo pendant la domination britannique, il est depuis devenu l'endroit préféré de la ville pour passer un week-end paresseux. Ces jours-là, les familles viennent pour les pique-niques, les étudiants viennent étudier en paix, tandis que d'autres font du jogging et de l'exercice.

Galle Face Promenade

Le front de mer occidental de Colombo est spectaculairement ouvert à proximité de son centre commercial. Cette promenade mesure environ un demi-kilomètre de long et 12 acres et est le parc public le plus populaire de Colombo. Chaque soir, le parc est rempli de résidents de Colombo, de touristes et d'écoliers de l'extérieur de la ville qui se promènent, respirent l'air frais de l'océan et se servent de l'assortiment de nourriture et de boissons qui y sont vendus.

Les premiers matins sont le moment idéal pour faire du jogging d'un bout à l'autre tandis que la nuit est un bon moment pour essayer la nourriture de rue chaude et fraîche. Certains visiteurs nagent bien que ce ne soit pas recommandé car certaines parties de l'eau contiennent de forts courants.

Ancien bâtiment du Parlement

En face de Galle Face Green se trouve l'ancien bâtiment du Parlement. Construit en 1930 par les Britanniques et inauguré par le gouverneur de l'époque, Sri Herbert Stanley, le bâtiment abrite aujourd'hui le Secrétariat présidentiel du Sri Lanka. L'ancien bâtiment du Parlement a été utilisé comme bâtiment principal du Parlement jusqu'en 1983, date à laquelle un nouveau bâtiment du Parlement a été construit à Sri Jawardenapura, juste à l'extérieur de Colombo. L'impressionnant bâtiment est construit dans le style néo-baroque, avec de grandes statues en bronze des dirigeants sri-lankais sur la grande pelouse à l'extérieur. Les visiteurs de l’ancien bâtiment du Parlement peuvent parcourir l’histoire politique du Sri Lanka après l’indépendance, parmi les nouveaux bâtiments flanquant ce site historique.

Le Stupa Sambodhi

Assis haut sur le port de Colombo, à la recherche de précarité sur deux arcs entrelacés, est le Stupa- Sambodhi. Ce sanctuaire bouddhiste a la forme d'un stupa, mais les visiteurs peuvent entrer pour voir les peintures murales et les statues de Bouddha à l'intérieur. Cela vaut la peine de monter 300 marches dans d'autres pour voir les belles vues panoramiques de Colombo, du port et de l'océan. Les visiteurs doivent retirer leurs chaussures pour la montée, en signe de respect pour le temple. La zone autour de la structure est faite pour se détendre et pique-niquer, parsemée de petites piscines pour l'auto-réflexion. Il s'agit d'un espace idyllique surplombant les rues animées ci-dessous, et une étape idéale pour tout visiteur de Colombo.

Le Theatre-Nelum Pakuna et le boulevard d’artisans

Nelum Pokuna signifie étang de lotus, et le théâtre basé à Colombo est construit pour ressembler au célèbre étang de lotus à huit pétales de Polonnaruwa. Le théâtre Nelum Pokuna est le centre moderne des arts du spectacle et dispose de 3 théâtres dans le bâtiment, y compris la cage d'escalier avant qui peut être convertie en scène extérieure. Nelum Pokuna a accueilli d'énormes événements élaborés, à partir d'émissions de télévision musicales, de spectacles sur scène internationaux en tournée et de spectacles culturels locaux. Le Nelum Pokuna est l'un des théâtres les plus modernes, ayant été construit en 2011.

À côté du théâtre se trouve la célèbre boulevard d’artisans aussi connu comme Art Street, où des artistes locaux vendent des peintures sur le trottoir. Les nombreux artistes vendent de l'art moderne à l'art populaire traditionnel sri-lankais et sont un méandre coloré en bas de la rue. Les visiteurs peuvent rencontrer les artistes lorsqu'ils achètent des œuvres d'art abordables et en savoir plus sur l'art qu'ils ont ramassé.

Red Mosque (La mosque Rouge)

Cette mosquée est tellement nommée comme  mosquée de Jami Ul-Alfar, elle est également appelée la mosquée rouge. Le nom est dérivé de l'extérieur de bâtiment qui se semble de bonbons rouge et blanc. La mosquée a été construite en 1909 et était à un moment donné le point de repère vu par les marins entrant dans le port de Colombo. Le plus original était un effort multiculturel, ce qui ressort de l'architecture - un mélange de styles indigènes indo-islamiques, indiens, néogothiques et néoclassiques. Cela fait de la Mosquée rouge un lieu touristique très populaire. Dans sa forme originale, la mosquée contenait 1 500 personnes et a depuis subi une série d'agrandissements et de réaménagements pour 10 000 personnes et comprend un ascenseur pour atteindre plus facilement les 6 étages.

La mosquée rouge est un point de repère de conception unique et mérite une visite pour tout touriste. Comme il s'agit toujours d'un espace religieux, les visiteurs doivent arriver vêtus de manière appropriée et prêts à observer les règles de la mosquée.

Province de Sabaragamuwa
Orphelinat des éléphants de Pinnawala
La chute- « Bopath Ella »
Maduwanwela Walawwa
Fort Katuwana
Belilena
Pont de Kitulgala
Les Pierres de Précieuses de Ratnapura
Elephant Transit Home
Orphelinat des éléphants de Pinnawala

Aucun animal au Sri Lanka n'est aussi aimé, aussi essentiel à la psyché du pays, aussi crucial pour façonner sa culture et aussi essentiel pour sculpter le paysage au profit de tout son peuple que le puissant éléphant. Ces grandes créatures ont été confrontées à de nombreux défis en raison de la déforestation - d'où la nécessité d'un sanctuaire dédié à la sauvegarde des éléphants.

Pinnawala a été créée en 1975 et est depuis devenue un point focal parmi les touristes et les habitants. Plus de 90 éléphants répartis sur trois générations peuvent être vus jouer, manger et se baigner. Trouvez un guide qui expliquera aux visiteurs comment fonctionnent les structures sociales complexes d’un troupeau - cela vaut bien la peine de voir comment ces magnifiques créatures vivent.

Pinnawala est accessible en parcourant environ 7 km sur la route Rambukkana via la route Colombo - Kandy.

La chute- « Bopath Ella »

Une cascade à l'allure vraiment distinctive, Bopath Ella est nommée d'après la feuille de l'arbre sacré Bo dont la forme semble prendre. Les chutes ont été mentionnées dans les traditions populaires écrites et orales, ainsi que dans les textes d'histoire - Dieux, déesses, royauté ont tous afflué ici pour découvrir ses eaux prétendument curatives

Le Bopath Ella Falls est le plus proche de Ratnapura, la capitale des gemmes du Sri Lanka.

Maduwanwela Walawwa

Un excellent exemple de l'architecture sri-lankaise ancienne, le Maduwanwela Walawwa est situé à Ratnapura, la ville des joyaux. Cette maison familiale remonte au Sri Lanka entre 1687 et 1707, sous le règne du roi Wimaladharmasuriya II. Construite à l'époque par le patriarche de la famille, Maduwanwela Maha Mohottala, la maison a été agrandie à plusieurs reprises par ses descendants jusqu'en 1905.

À sa pompe, le Walawwa aurait plus de 100 chambres, 21 cours intérieures et était au milieu de 80 000 acres de terrain. Aujourd'hui, après avoir été transféré à l'État dans le cadre du Département d'intendance de l'archéologie, il survit avec 43 chambres tandis que certaines de ses cours sont encore visibles.

Une visite ici s'apparente à un voyage à une époque où certaines parties du Sri Lanka étaient encore relativement exemptes d'influences coloniales.

Fort Katuwana

Un autre vestige de l'époque coloniale, le fort Katuwana, est cependant unique en ce qu'il faisait partie des quelques forts intérieurs construits par les Hollandais. Le fort se trouve à 40 km à l'intérieur des terres de la ville côtière du sud de Matara, au début des villes des collines. Au 18ème siècle, ce fort était utilisé par les Hollandais pour se protéger contre les attaques du royaume Kandyan.

Il est situé sur une colline en pente, avec des remparts de 5 mètres de hauteur (16 pieds), une seule passerelle et une passerelle au sommet. Une visite incontournable à ceux qui ont l'intention d'aller à Kandy depuis la côte sud.

Belilena

L'un des sites les plus importants sur le plan archéologique au Sri Lanka, la Belilena est une grande grotte qui abrite des preuves de la civilisation préhistorique d'il y a 30 000 ans. Cette joie anthropologique demande cependant des efforts pour y arriver; situé profondément à l'intérieur des jungles de Kitulgala, le trek est légèrement difficile et nécessite des vêtements de protection contre les insectes et les sangsues. Mais la vue de la grotte vaut vraiment la peine d'y arriver.

À l'intérieur, vous trouverez des exemples d'outils anciens et même quelques restes squelettiques.

Pont de Kitulgala

Même s’il s’agit de la première visite d’un visiteur au Sri Lanka, il est probable qu’il ait déjà vu le pont de Kitugala; c'était ici, le réalisateur David Lean a filmé son épopée de la Seconde Guerre mondiale, The Bridge on the River Kwai. Les visiteurs de la région de Kitulgala pour les sports d'eau vive peuvent utiliser un guide pour les emmener au pont, qui se trouve à un kilomètre à l'intérieur de cette ville forestière.

Les Pierres de Précieuses de Ratnapura

Ratnapura, la ville au pied du pic d'Adam, est également une petite ville caché Le nom de cette ville, traduit littéralement, signifie « ville des pierres précieuses » et cette ville est le point central du commerce des pierres précieuses du Sri Lanka. Naturellement, cela implique la présence d'un musée des pierres précieuses - et pour ceux qui aiment les bijoux, vous ne serez pas déçus. Le musée est un bon dépositaire d'informations sur l'extraction et le polissage des pierres précieuses. Pendant que vous êtes en ville, tous peuvent l’opportunité à faire de shopping.

Elephant Transit Home

Le foyer de transit pour les veaux d'éléphants orphelins a été créé avec l'intention de les réhabiliter et de les relâcher dans la nature. Des dizaines d'éléphants ont été soignés et relâchés dans la nature une fois qu'ils ont été jugés suffisamment forts pour survivre. Les visiteurs de la maison de transit Elephant peuvent s'inscrire à un programme de parents adoptifs, mis en place par le département de la conservation de la faune, qui leur permettrait de nommer l'éléphant et d'être présent au moment de sa libération dans la nature.

Province de Uva
Ravana Falls and Caves
Parc national de Gal Oya
Little Adam’s Peak
Ella Rock
Buduruvagala
Le temple de Kataragama
Le parc national de Lunugamvehera
« 9 Arches Bride » de Demodara
La chute de Dunhinda
La chute de Bambarakanda
La chute Diyaluma
Parc national d'Udawalawe
Ravana Falls and Caves

Il n'est pas surprenant que le Sri Lanka, à première vue, apparaisse comme quelque chose d'un conte de fées - une grande partie de l'île est référencée tout au long du Ramayana, l'ancien texte qui parle de la quête de Dieu Ram pour libérer sa femme de Ravana. Ce dernier, nous dit le mythe, était un roi demi-dieu lankais qui avait façonné l'île selon sa vision.

La station balnéaire moderne d'Ella - comme une grande partie des collines du Sri Lanka - porte à ce jour une grande partie de cet héritage Ramayana / Ravana. Ravana Falls se trouve à quelques minutes en voiture d'Ella - c'est un site majestueux pour ceux qui s'arrêtent de leur voyage pour se prélasser dans son environnement frais. Plus près d'Ella se trouvent les grottes mythiques de Ravana. La visite du site nécessite une randonnée pour se rendre à l'entrée de la grotte - les voyageurs doivent porter des vêtements de randonnée appropriés car les derniers morceaux de la montée nécessitent une certaine forme physique.

Parc national de Gal Oya

Certains l'ont comparé à un monde fantastique, mais Gal Oya, nous vous l'assurons, est bien réel. Situé à proximité d'Ampara, le parc national de Gal Oya attire les visiteurs qui souhaitent découvrir un paysage naturel préservé. Le parc se caractérise par ses trois montagnes et le rassemblement toute l'année d'éléphants sauvages qui se promènent dans ses environs.

Le parc est également une fenêtre sur le passé du Sri Lanka - le stupa Dighavapi trouvé dans le parc a été construit au IIe siècle avant notre ère et aurait été l'endroit où le Bouddha a médité lors de sa visite au Sri Lanka.

Little Adam’s Peak

À Ella, une montée sur l'accueillant Little Adam’s Peak est fortement recommandée. Un kilomètre environ sur Passara Road à Ella, la petite colline est une montée assez facile à modérée - même pour les randonneurs inexpérimentés. Lors de l'escalade, les visiteurs passeront devant les plantations de thé ou auront une vue plongeante sur les plantations de thé et les plantations de la région. Par une bonne journée, la vue s'étendra jusqu'à la côte sud. Au sommet, il y a un charmant arbre isolé, sous lequel les visiteurs pique-niquent souvent le matin en regardant le lever du soleil.

Ella Rock

Ella Rock est une montée plus difficile et plus raide par rapport à Little Adam’s Peak. Il nécessite un guide, mais il est possible de trouver le chemin de randonnée qui vous permettra de gravir le sommet. Le chemin est dans les limites de la ville d'Ella et oblige les grimpeurs à suivre une voie ferrée sur une distance. La montée finale est quelque peu pénible mais en vaut vraiment la peine.

Au sommet, on peut voir une vue panoramique sur les magnifiques environs d'Ella - des chaînes de montagnes entières, des forêts de nuages, des villes et même la côte sud - et se prélasser. Le pic est suffisamment spacieux pour avoir un minuscule sanctuaire bouddhiste qui plane sur la pente testeur de la roche.

Buduruvagala

Buduruvagala est située à seulement 6,5 km au sud-ouest de Wellawaya et abrite les plus grandes statues du Seigneur Bouddha au Sri Lanka. Comprenant 6 autres statues impressionnantes, ce site est considéré comme ayant été fondé au 9ème ou 10ème siècle de notre ère.Ce site, étonnamment, n'est pas souvent mentionné dans les archives historiques, une grande partie de ce qui est connu est par le biais de la recherche moderne. Ces statues sont toutes sculptées dans un rocher massif et représentent non seulement le Seigneur Bouddha, mais aussi diverses figures mythologiques bouddhistes, dont Tara, considérée comme la compagne du Seigneur Bouddha. Les restes de couleurs fanées suggèrent qu'à une époque ces statues étaient peintes de couleurs vives, et les restes des structures autour ont conduit les érudits à croire que ce site était l'un des ermitage des moines bouddhistes.

Buduruvagala ne cesse d'étonner les visiteurs. L'échelle, qui surprend les visiteurs qui traversent les bois pour se rendre sur ce site, fait de Buduruvagala une étape incontournable pour tout visiteur.

Le temple de Kataragama

Le temple de Kataragama est l'un des seuls sites religieux au Sri Lanka qui attire des pèlerins bouddhistes, hindous, musulmans et Vedda. Le temple est dédié à la divinité bouddhiste Kataragama deviyo et au dieu hindou Murugan, il y a une mosquée et un cimetière musulman à proximité, et la montagne voisine serait la demeure du dieu Vedda Kande Yakka. Malgré sa popularité, l'histoire du temple de Kataragama est l'une des plus obscures. Les érudits soupçonnent qu'il a été construit entre le 12e et le 15e siècle de notre ère, et tandis que le temple abrite des idoles adorées à la fois par les hindous et les bouddhistes, les rituels et les pratiques de prière quotidiens à Kataragama sont basés sur des formes de vénération Vedda. Kataragama est apparu dans divers textes historiques, mais il est presque impossible de retracer son histoire chronologiquement, en particulier avec le site revendiqué par les quatre groupes religieux différents.

À seulement 15 km du parc national de Yala, les visiteurs devraient s'arrêter à Kataragama pour assister à la perahera (défilé et festival) en juillet, où des rituels et des prières religieuses ont lieu au milieu des pompiers, des danseurs de kavadi et des piercings rituels. C'est un site à voir, à la fois flamboyant et respectueux, une symphonie presque hypnotique de sons et d'images.

Le parc national de Lunugamvehera

Un autre des parcs nationaux les moins connus du Sri Lanka, Lunugamvehera est réputé pour abriter une variété d'oiseaux migrateurs, sa végétation en couches et pour être le couloir que les éléphants utilisent pour traverser du parc national de Yala au parc national d'Udawalawe.

La faune courante dans ce parc national de 58 acres comprend l'éléphant du Sri Lanka, le buffle, le cerf sambar du Sri Lanka, l'écureuil géant grizzled, les crocodiles de Mugger, le héron cendré, le bec ouvert asiatique et le pélican à bec tacheté; tandis que le paysage aride, quant à lui, abrite de nombreuses espèces de graminées et de grands arbres dont le teck et l'eucalyptus.

Le parc est situé dans la partie sud-ouest du Sri Lanka et est accessible depuis la ceinture côtière sud via Hambantota

« 9 Arches Bride » de Demodara

La Première Guerre mondiale faisait rage en Europe et l'acier était de la plus haute importance pour les efforts de guerre des Britanniques. Pendant ce temps, leur colonie de l'océan Indien avait des plans pour étendre ses systèmes ferroviaires, y compris l'accès aux bâtiments à travers les montagnes denses de l'île et les forêts tropicales. Un pont avait été prévu au-dessus de Demodara, un avant-poste endormi, et de sa voisine proche Ella. Comment construire un pont sans métal ni acier? Les habitants sont passés au béton, à la roche et au ciment. Aujourd'hui, les neuf arches s'étendent sur 91 m, atteignant une hauteur de 24 mètres. L'une des petites joies de l'approche du pont est de chronométrer votre arrivée avec une formation passant sur le pont - belle et intemporelle, vous partagerez le même sentiment que les habitants ont vu la même scène d'innombrables fois.

La chute de Dunhinda

Badulla fait partie des plus grandes villes du célèbre pays montagneux du Sri Lanka. Bien que ce ne soit pas un lieu touristique traditionnel, Badulla offre un accès facile à un grand nombre des plus belles cascades du Sri Lanka. L'un d'eux est Dunhinda Falls. Situées à environ 5 km de la ville de Badulla, les chutes doivent leur nom à l'ambiance brumeuse qu'elles créent (Dun signifie brume en cinghalais).

La chute mesure environ 64 mètres et est une belle vue par temps ensoleillé.

La chute de Bambarakanda

La plus haute cascade du Sri Lanka est à 240 mètres (709 pieds), accessible depuis les paradis des villes de colline qui sont Haputale ou Kalupahana et est mieux visitée pendant les mois de mars et avril.

La chute Diyaluma

À 220 m (720 pi) de hauteur, Diyaluma est parmi les plus pittoresques et les plus accueillants. Situé à Kosalanda, près de Badulla, Diyaluma est dérivé de la phrase cinghalaise Diya Haluma ou «lumière liquide». Quel nom approprié pour cette magnifique merveille naturelle. Avec l'aide d'un guide, les visiteurs peuvent traverser les rochers escarpés pour atteindre le sommet de l'automne. La randonnée est incroyable car Diyaluma traite ses visiteurs à des piscines naturelles à débordement le long du chemin - chacune avec une vue exceptionnelle. Ceci est mieux connu pendant la saison sèche en mars et avril car les roches menant au rebord sont connues pour être très glissantes.

Parc national d'Udawalawe

Abritant une étonnante diversité de flore et de faune - 94 espèces de plantes, 21 poissons, 12 amphibiens, 33 reptiles et 43 mammifères - le parc national d'Udawalawe est un sanctuaire pittoresque et l'une des destinations les plus populaires du pays pour l'observation de la faune .

Réparti sur 120 miles carrés, le parc national d'Udawalawe a été créé en 1972 pour fournir un refuge aux animaux qui avaient été déplacés par la construction du réservoir d'Udawalawe. Aujourd'hui, il attire d'innombrables visiteurs dans l'espoir d'attraper des aperçus de mammifères sri-lankais emblématiques, notamment des léopards et des éléphants, mais aussi des moniteurs d'eau asiatiques, l'aigle à crête et le chevreuil.

Le parc est accessible depuis Colombo via Ratnapura, et prend généralement quatre heures de route.

Province du sud
Tissamaharama Raja Maha Vihara
Le parc national de Bundala
Les élevages de tortus
Jardin botanique
Le musée de Martin Wickramasinghe
La montagne - Rummassala
Temple Sandagiri Vehera
Stupa de Yatala et Temple de Menik
Temple de Situlpawwa
Le sanctuaire de Marine de Hikkaduwa
Tsunami Honganji Vihara
Musée communautaire du tsunami
Matara Star Fort
Tangalle Dutch Fort
Le sanctuaire d'oiseaux de Kalametiya
Mulkirigala Raja Maha Vihara
Le fort de Galle et la ville de Galle
Parc national de Yala
Galle
Tissamaharama Raja Maha Vihara

Tissamaharama Raja Maha Vihara est l'un des temples prééminents pour les bouddhistes au Sri Lanka et dans la région. C'est l'un des quatre principaux monastères bouddhistes, abrite l'un des plus grands stupas du Sri Lanka et a été à un moment donné le principal centre d'éducation bouddhiste du Sri Lanka. Le Tissamaharama Raja Maha Vihara est situé à seulement 32 km de Hambantota, offert par divers rois entre le 3ème et le 5ème siècle de notre ère. Pensé comme un site consacré par le Seigneur Bouddha, le roi Kavan Tissa a construit ce Vihara au 2ème siècle de notre ère.

En raison de l'échelle magnifique et de l'importance religieuse, les pèlerins ne manquent jamais à Tissamaharama Raja Maha Vihara. Les visiteurs verront des fidèles avec des offrandes colorées de fleurs et de fruits, se déplaçant autour du temple et des environs.

Le parc national de Bundala

Sans doute l'un des parcs les plus importants du Sri Lanka - en particulier en ce qui concerne la diversité de la vie des oiseaux - le parc national de Bundala est une belle étendue de forêt que les oiseaux migrateurs fuyant les conditions hivernales appellent brièvement leur maison. C'est pourquoi l'UNESCO a déclaré cette zone réserve de biosphère.

Accessible depuis la ville côtière méridionale de Hambantota, le parc national de Bundala se caractérise par cinq lagunes et des températures en zone sèche qui s'étendent entre mai et septembre. Ce paysage est une ruche d'activité pendant cette période, car les oiseaux - résidents et migrateurs - se prélassent par temps chaud. L'attention des visiteurs sera sûrement attirée sur les grands troupeaux de flamants roses - debout près de cinq pieds de hauteur, leur plumage rose incandescent brillant dans le soleil brillant, est un spectacle qui est pour les yeux endoloris.

Le parc national de Bundala est situé dans les parties sud-est du Sri Lanka et est accessible depuis la ceinture côtière sud.

Les élevages de tortus

Les mers au large de la côte sud du Sri Lanka regorgent de vie - les baleines et les dauphins attirent un grand nombre de touristes qui souhaitent se rapprocher de ces magnifiques mammifères aquatiques. Mais c'est un autre résident marin qui s'aventure le plus près du rivage, se dandinant sur les plages de sable fin pour effectuer un rituel vieux d'une éternité: pondre ses œufs. Les biologistes marins n'ont pas tout à fait compris pourquoi les tortues viennent dans ces zones côtières spécifiques pour pondre leurs œufs, mais les profanes - résidents et touristes - continuent d'être hypnotisés par cet acte biologique.

La plupart des stations balnéaires côtières du Sri Lanka abritent désormais des écloseries de tortues. Que vous soyez à Kosgoda, Hikkaduwa, Unawatuna ou Mirissa, vous pouvez regarder ces minuscules petits miracles éclore de leurs œufs avant de se diriger instinctivement vers la mer. C'est un spectacle merveilleux à voir, et chaque visiteur de la ceinture côtière du sud du Sri Lanka doit en faire l'expérience.

Jardin botanique

Situé dans la ville de Peradeniya, le jardin botanique a été conçu et créé par les Britanniques et officiellement en 1841. Le jardin est un trésor de délices botaniques avec plus de 4000 espèces de plantes réparties sur 147 acres de terrain. Il est situé près de la rivière Mahaweli, parallèle à la limite des jardins.

Les espèces de plantes que les visiteurs peuvent admirer comprennent un large éventail d'orchidées, de plantes médicinales, d'épices et de palmiers. Le jardin a un système d'avenue qui permet une planification facile des explorations; il s'agit notamment de River Drive, de Cook's Pine Avenue, de Palmyra Palm Avenue, de Cabbage Avenue, de Double Coconut Avenue et de Royal Palm Avenue. Certaines plantes dégagent une valeur historique - le boulet de canon a été planté par le roi George V et la reine Mary en 1901.

Le musée de Martin Wickramasinghe

Martin Wickramasinghe est l'un des auteurs les plus connus de Sir Lanka et considéré comme le père de la littérature cinghalaise moderne. Ses livres se sont plongés dans la vie de vrais Sri Lankais, explorant leur vie quotidienne, leur folklore et leur culture. Ses romans ont acquis une renommée mondiale et ont été traduits dans de nombreuses langues différentes. Il est donc normal que la maison d’enfance de Wickramasinghe soit transformée en musée détaillant les traditions et la culture folkloriques de la région.

Le musée est composé de la maison d'enfance restaurée de Martin Wickramasinghe, y compris certains des meubles et effets personnels d'origine. De plus, il y a le Hall of Life, qui détaille la vie et le travail de Wickramasinghe à travers des photos, des lettres et des manuscrits. De là, les visiteurs peuvent se promener dans le musée de la culture populaire, où une collection d'objets culturels, théâtraux et religieux est exposée, donnant vie aux paroles de Wickramasinghe. En outre, ce musée abrite une technologie populaire qui a contribué aux communautés agricoles de la région. La dernière section du musée est le jardin, un vaste étalement de 7 acres dans lequel les visiteurs sont encouragés à explorer, se détendre et pique-niquer.

La montagne - Rummassala

Cette montagne mythique, un autre supposé vestige du Ramayana, offre la vue la plus panoramique de Galle. Le Rumassala Kanda (Kanda est le cinghalais pour la montagne ou la colline) abrite une variété d'oiseaux et de plantes, ainsi qu'un important centre culturel et religieux.

Temple Sandagiri Vehera

Situé dans le district de Tissamaharama sur la côte sud du Sri Lanka, le temple Sandagiri Vehera est un complexe monastique dont l'histoire remonte à 200 BCE. Ce temple a reconstruit et Les visiteurs peuvent avoir une vue sur la structures et les manières de la religion centrale du pays.

Stupa de Yatala et Temple de Menik

Également situé dans le complexe monastique de Tissamaharama, le sanctuaire de Yatala est un ancien stupa construit il y a 2300 ans par le roi Yatalatissa. Entouré de têtes d'éléphants sculptées et de grosses pierres de lune, il continue d'attirer des fidèles de toute l'île.

Temple de Situlpawwa

Ce temple de roche, situé dans le parc national de Yala, est à ce jour un important site bouddhiste pour les pèlerinages. Construit au 2ème siècle avant notre ère, le temple possède une histoire de plus de 2000 ans et est réputé pour la vue imprenable depuis le sommet du temple de la roche. Le site abrite également un complexe de grottes qui servent de logement aux moines. Les visiteurs du parc national de Yala, généralement, passent une demi-journée à visiter le temple et à profiter de la vue imprenable depuis le sommet.

Le sanctuaire de Marine de Hikkaduwa

La ceinture côtière sud du Sri Lanka est réputée pour ses plages incroyables et sa vie marine abondante qui s'aventurent près de ces côtes. L'une des meilleures façons de découvrir la riche biodiversité marine est via le parc national de Hikkaduwa, l'un des trois parcs marins nationaux du Sri Lanka.

Les visiteurs de Hikkaduwa se rendent dans son parc national pour faire de la plongée sous-marine parmi les récifs coralliens et pour avoir l'occasion d'interagir avec la vie marine à une distance sûre.

Tsunami Honganji Vihara

Cette statue de Bouddha de 30 mètres de haut face à l'océan est un mémorial au nom de plus de 2000 victimes décédées lors du tsunami de 2004. Puisqu'il est proche de l'écloserie de tortues de Hikkaduwa, c'est une escale plus sombre que la réflexion illicite.

Musée communautaire du tsunami

Quand à Hikkaduwa ou en visitant la côte sud du Sri Lanka, il est difficile d'imaginer que c'était la vue de dommages sans précédent en 2004. Lorsque le tsunami a frappé ces zones côtières le 26 décembre 2004, la plupart de la communauté n'avait jamais entendu parler de le mot Tsunami. Cela a changé ce jour-là; en 2018, cela témoigne de la résilience des habitants d'ici que ces villes balnéaires ont maintenant à pleine capacité. Mais les visiteurs de la région sont encouragés à visiter le Community Tsunami Museum pour se rappeler le pouvoir destructeur de la nature, la résilience d'un peuple et l'importance de la commémoration.

Matara Star Fort

Situé à l'intérieur de la ville méridionale de Matara, le Matara Star Fort a été construit par des Hollandais en 1765 et s'appelait à l'origine Redoute Van Eck. Construit sous la forme d'une étoile à six branches, le fort a été construit pour résister aux attaques du royaume continental de Kandyan. Le mur extérieur mesure 7,5 m de haut (25 pi) et est entouré d'un fossé profond de 6 m de large et 3 m de profondeur. Une fois que les Hollandais ont perdu le contrôle de l'île au profit des Britanniques, ces derniers se sont transformés en bureau administratif, un rôle qu'ils ont bien joué dans les années 1960, date à laquelle il a été brièvement converti en bibliothèque. Aujourd'hui, il abrite un musée qui présente l'histoire de Matara.

Tangalle Dutch Fort

Situé à Tangalle, un avant-poste côtier important pour les Hollandais désireux de protéger leurs intérêts stratégiques des autres puissances coloniales européennes, ce fort est unique en ce qu'il manque de remparts comme la plupart des forts construits aux Pays-Bas de l'époque. Aujourd'hui, le fort est principalement utilisé comme prison par le Département des prisons.

Le sanctuaire d'oiseaux de Kalametiya

L'un des plus anciens sanctuaires d'oiseaux du Sri Lanka, le Kalametiya Bird Sanctuary abrite environ 150 espèces d'oiseaux. Les visiteurs qui se rendent au sanctuaire d'oiseaux de Kalametiya peuvent observer les oiseaux via un safari en bateau, marcher sur des sentiers de la jungle et escalader des rochers - une expérience vraiment tactile qui n'est pas typique de la plupart des safaris qui vous demandent de rester à l'intérieur d'un véhicule à tout moment.

Le sanctuaire d'oiseaux de Kalametiya est situé dans le sud profond, après la station balnéaire sud de Tangalle.

Mulkirigala Raja Maha Vihara

Il s'agit d'un ancien temple rupestre qui a été considéré comme un site archéologique par le gouvernement vers la fin du 20e siècle. Situé dans la province méridionale, le Mulkirigala Raja Maha Vihara est accessible depuis Tangalle ou Dickwella et est une roche naturelle haute de 200 m (673 pi) qui est entourée de quatre autres rochers. Sa ressemblance avec Sigiriya a inspiré un surnom affectueux Punchi Sigiriya (ou petite Sigiriya).

La disposition des temples comprend cinq sous-divisions, chacune servant un objectif différent. Les niveaux inférieurs comprennent le musée, le temple inférieur tandis que les ponts supérieurs abritent un superbe éventail de peintures murales (d'où sa comparaison avec son cousin Sigiriya plus connu).

Le fort de Galle et la ville de Galle

Site du patrimoine mondial de l'UNESCO, le fort de Galle a une histoire ancienne. La première mention connue de Galle date de 125-150 C.E, alors qu'elle était une grande plaque tournante du commerce d'épices anciennes. Le fort tel qu'il est aujourd'hui se porte son histoire jusqu'en 1541, construit par les Portugais. En 1640, les Hollandais ont capturé le fort de Galle et les grandes fortifications en pierre ont été ajoutées. Le fort de Galle a été complètement remanié ces dernières années et abrite désormais une multitude de boutiques, restaurants, chambres d'hôtes, églises, galeries et musées. Cette partie pittoresque de la plus grande ville de Galle est une délicieuse promenade à travers l'histoire de Galle, ainsi qu'une expérience du Sri Lanka moderne. Chaque année, le fort accueille le Festival littéraire de Galle, avec des auteurs locaux et internationaux. Avec son temps ensoleillé, son ambiance éclectique et son patrimoine artistique, le fort de Galle est un incontournable pour tout visiteur.

Parc national de Yala

Situé dans la partie sud-est de l'île, avec une frontière servant de rivage à l'océan Indien, le parc national de Yala est un coffre au trésor zoologique qui attire des milliers de visiteurs chaque année. Le parc s'étend sur deux provinces et districts administratifs - le district de Monaragala dans la province d'Uva et le district de Hambantota dans la province du Sud - mais accessible via une entrée entre Tissamaharama et Kirinda.

Le parc national de Yala abrite une faune étonnante. De l'ornithologie - y compris les migrants tels que le canard siffleur moindre, le garganey, les cormorans, le héron cendré, l'ibis à tête noire, la spatule eurasienne, le bec ouvert asiatique et la cigogne peinte entre autres - aux mammifères grands et petits - y compris les léopards et les éléphants - ainsi comme des délices herpétologiques sous la forme du krait du Sri Lanka, du quille de Boulenger, du serpent volant du Sri Lanka, du lézard à lèvres peintes, de l'agama de Wiegmann et du lézard à gorge en éventail de Bahir.

Les visiteurs sont tenus d'avoir un permis et un guide pour explorer le parc tandis que ceux qui souhaitent séjourner dans l'un des cinq bungalows et options de camping devront réserver à Colombo.

Galle

Au sud-ouest du Sri Lanka et à 100 km au sud de Colombo, Galle est une ville de l'océan Indien. Elle est construite sur une péninsule rocheuse qui abrite un port naturel dont l'accès, en raison des massifs coralliens, est délicat.

Repères historiques

La baie de Galle a été utilisée depuis les temps anciens. Attestée en 545, elle a abrité l'une des plus anciennes «échelles du Levant». Au 14ème siècle, son port est le plus actif du Sri Lanka. 

Les Portugais abordent l'île en 1505, y établissent le comptoir commercial de Galle (1507) et construisent le petit fort de Santa Cruz. À la fin du 16ème siècle, après s'être fixés temporairement à Colombo, ils reviennent à Galle; et ils élèvent un rempart au nord de la péninsule. En 1625, devant le danger hollandais, ils ajoutent trois fortifications à ce rempart. 

Les troupes hollandaises ravissent la petite garnison aux Portugais en 1640 et la transforment en puissante forteresse. Un rempart encercle la péninsule entière; et une double muraille ferme la péninsule. Britanniques, Français, Danois et Espagnols convoitent la forteresse hollandaise dans l'océan Indien. Au 18ème  siècle, Galle vit une existence sans heurts. Sous tutelle britannique à partir de 1796, elle conservera sa fonction administrative régionale. À la suite du traité d'Amiens (1802), l'île est sous domination britannique et le restera jusqu'en 1948. 

 

événements

Le festival Littéraire de Galle aussi connus comme « Galle Lit Festival »
« Le Galle Literary Festival » est un festival littéraire international qui se déroule chaque année à Galle, au Sri Lanka. Fondé en 2005 par l'hôtelier anglo-australien Geoffrey Dobbs et l'un ... Lire la suite
Le « Big Match »
Les « Big matchs » sont les matchs de cricket annuels très célébrés joués entre les différentes écoles rivales du pays. C'est une tradition qui remonte à plus d'un siècle et est une époque... Lire la suite
Pada Yathra (Entre les mois de Mai-Juin)
Ce merveilleux pèlerinage traditionnel de deux mois à pied nommé Pāda Yātrā est un élément essentiel de la philosophie multiculturelle du Sri Lanka. Le pèlerinage a lieu en mai-juillet de Jaf... Lire la suite
Satisfaire votre envie de voyager

Whittalls Travels propose des programmes uniques avec un mélange extraordinaire d'activités de groupe, de visites de bien-être, d'événements d'aventure et de logement incroyable. Découvrez ci-dessous certaines de vos options de la belle île.

Formulaire de demande
Appelez-nous : +94770502502
rensiegnez- nous maintenant